Statistiques du Coronavirus
WORLD
Recovered
2817873
Confirmed
6524369
Deaths
386289
CAMEROUN
Recovered
3705
Confirmed
6789
Deaths
203

Semaine Internationale des Archives : Mettre l’humain au cœur de ce métier

mardi, 18 juin 2019 15:53 Nicole Ricci Minyem

C’est cette orientation que le Dr Esther Olembe, Directeur des Archives Nationales du Cameroun a donné, en lançant les activités liées à cette célébration que le Cameroun commémore comme de nombreux autres pays.  

 

Un thème factuel : « Gestion et conservation pérenne des archives au 21ème siècle : quelles infrastructures archivistiques  pour un Cameroun émergent »? qui invite les pratiquants et autres professionnels à l’élaboration des mécanismes de recherche, qui vont efficacement répondre à leurs besoins.

 

Etat des lieux

 

La surabondance des sources et contenus d’informations au 21èmesiècle corollaire de l’hyper développement des technologies avec son lot de dérives, interpellent les institutions archivistiques à travers le monde. Ces institutions, par leurs missions et leurs fonctions, sont naturellement susceptibles de répondre efficacement aux besoins des publics en informations fiables et authentiques.

 

Pour s’y faire, elles doivent disposer des infrastructures notamment des bâtiments et équipements ergonomiques de même qu’une info – structure (archive, instruments de recherche, bases de données …)   solides, flexibles et évolutives pour assurer un service centré sur l’humain. Un format différent de la traditionnelle journée Internationale des Archives. Durant cette semaine, les archivistes du monde entier dans leur environnement respectif et professionnel, vont se donner à voir, écouter, se produire…

 

Les objectifs poursuivis par le Cameroun

 

Adresser de manière spécifique, les questions de conception et construction des bâtiments d’archives en pays tropicaux

 

Mettre en exergue, la problématique de la conservation des données dans un contexte d’explosion d’infrastructures et plate formes numériques

 

Les différentes articulations

 

Une exposition à laquelle les « yaoundéens » et autres sont conviés, depuis l’ouverture de la semaine au Musée national. Jusqu’au 23 Juin, ceux qui vont faire le déplacement vont contempler les photos des bâtiments d’archives d’ici et d’ailleurs.

 

Le 19 Juin, le programme prévoit une table ronde au cours de laquelle les participants vont débattre sur le sous thème : « Infrastructures, convergence numérique, sécurisation et protection des données : quel modèle pour le Cameroun « ?

 

L’importance des archives

 

Là où elles sont bien établies, les infrastructures archivistiques répondent généralement à des normes architecturales qui ont pour vocation d’une part, de préserver dans la mesure du possible, un matériau devenu de plus en plus complexe et fragile qu’il serait important de mettre à la disposition de ceux qui en font la demande.

 

Les professionnels qui évoluent dans ce domaine sont au quotidien confrontés à un grand défi : C’est celui de trouver le juste équilibre entre les fonctions de conservation / préservation et, celles de communication des archives.

 

Ils se posent en outre la question de savoir ce que valent ces archives, si elles ne peuvent être exploitées à bon escient et, mises à la disposition des usagers ? Une interrogation sur laquelle est revenue le Directeur des Archives Nationales du Cameroun, en prononçant son allocution de circonstance.

 

Comment diversifier et intéresser de nouveau publics, particulièrement les « digital native » et les publics hybrides consommateurs de l’archive classique mais aussi de l’archive numérique ?

 

En clôturant son propos, le Dr Esther Olembe a réaffirmé que « l’archive, centrée sur l’humain suppose une réadaptation et une formation professionnelle continue pour les archivistes, nous conservons les traces de l’activité humaine…Conservons donc des archives pour l’humain… ».

 

Nicole Ricci Minyem 

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le mercredi, 03 juin 2020 08:40
Réhabilitation de la Sonara : Les premières évaluations du coût des travaux se situeraient autour de 250 milliards de FCFA

A l’occasion de la commémoration du premier anniversaire de l’incendie de la Société nationale de raffinage (Sonara), le ministre de…


Innocent D H Publié le mardi, 26 mai 2020 10:30
Service de la dette : 07 pays membres du G20 accordent au Cameroun la suspension de leurs créances

La décision a été publiée le 22 mai 2020. Les sept pays membres du club de Paris, un groupe de…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.