24/09
Election du président de la Fecafoot: Samuel Eto'o reçoit le soutien des femmes Bayam selam
23/09
Énergies électriques : De nouvelles perturbations annoncées dans les régions du Centre et du Sud
23/09
Développement durable : Le Cameroun entend renforcer la fiscalité environnementale en 2022
23/09
Soutenabilité de la couverture santé universelle : Le Gouvernement camerounais recrute un partenaire pour une…
23/09
Soutenabilité de la couverture santé universelle : Le Gouvernement camerounais recrute un partenaire pour une…
23/09
Soutenabilité de la couverture santé universelle : Le Gouvernement camerounais recrute un partenaire pour une…
23/09
Soutenabilité de la couverture santé universelle : Le Gouvernement camerounais recrute un partenaire pour une…
23/09
Recrutement du personnel à l'ART en 2020 : La présidence de la République ordonne une…
23/09
Dieudonné Essomba: «les Ambazoniens ont commencé avec des machettes et des frondes, et personne ne…
23/09
CDC workers announce four-day strike action over unbearable working conditions
23/09
CDC workers announce four-day strike action over unbearable working conditions
23/09
Anglophone crisis: After gruesome killing of soldiers, Gov’t announces change in military strategy
23/09
Diaspora: un camerounais pressenti pour diriger le programme américain de lutte contre le VIH/SIDA
23/09
Fecafoot: Samuel Eto'o Fils ne regrette pas d'avoir soutenu la candidature de Seidou Mbombo Njoya,…
23/09
Les Unes des journaux du 23 septembre 2021
22/09
Jeunesse et paix: Un réseau de 1800 jeunes tisserands de la Paix en gestation
22/09
Présidence de la Fecafoot : Samuel Eto'o ne touchera pas de salaire s'il est élu
22/09
Yaoundé: Un pasteur veut se séparer de son épouse qui refuse de lui faire à…
22/09
Tentative du coup d'Etat au Soudan : L’Union africaine se félicite de l’échec de la…
22/09
Marches du MRC du 22 septembre 2020 : Maurice Kamto dénonce la prise en otage…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Santé
  • Les cardiopathies rhumatismales, plus mortelles que le VIH/SIDA.

Les cardiopathies rhumatismales, plus mortelles que le VIH/SIDA.

vendredi, 16 novembre 2018 08:11 Mfoungo

 
Environ 33 millions en souffrent dans le monde, cette prevalence est comparable à celle du SIDA mais tres peu le savent. Au Cameroun sa prévalence varie de 6,5% dans certaines études communautaires à 62,5% dans certaines structures hospitalières. Comme quoi sur une population de 100 enfants, environ 7 parmi souffrent de cette maladie. Le Dr Nathan Yanwou fait de la lutte contre ces maladies, son cheval de bataille.
 
Le Dr Nathan Yanwou et son équipe lancent dès le samedi 17 novembre 2018, une série d'actions dont le but est de prévenir cette tueuse silencieuse. Le Dr Yanwou est le président de "Cameroon Rheumatics Heart Diseases Initiative". Une organisation qui a décidé de tordre le cou à cette maladie. "Cette initiative a germé après mon stage au centre de cardiologie de Shisong où Durant mon séjour, la majorité des cas opérés du coeur etaient soit des enfants soit des adolescents et la cause fréquente etait cette maladies " cardiopathies rhumatismales" qui est pourtant une maladie qui peut etre prévenue".
Les cardiopathies rhumatismales sont des maladies cardiaques qui résultent des complications du rhumatismale articulaire aigu qui est lui-même secondaire aux angines qui sont mal ou pas du tout traitées. Les angines sont des infections de la gorge assez fréquente qui peuvent êtres dues soit à des virus ou des bactéries. Dans le cas où elles sont dues aux bactéries et qu’elles ne sont pas correctement soignées avec des antibiotiques appropriés, elles peuvent entamer notre propre système immunitaire, attaquant ainsi les articulations, le cœur, la peau et même le cerveau. La complication redoutable est l’atteinte cardiaque qui est connue sous le nom de cardiopathie rhumatismale. Cette atteinte cardiaque s’installe au fil des années et de manière silencieuse, ne se déclarant que lorsque la maladie est déjà avancée. A ce stade le seul traitement est une opération du cœur qui est très couteuse dans notre pays.
 
Au sein de notre population, nombreux ne sont pas conscients de ces complications qui peuvent survenir en cas d’angine mal ou pas du tout traités, pire encore très peu consultent un professionnel de santé en cas d’angine, et exposent donc leurs enfants à cette maladie dévastatrice qui arrache la vie des enfants adolescents ou adultes au moment le plus prolifique de leur existence.
Il existe des moyens assez efficaces pour lutter contre cette maladie : premièrement la sensibilisation sur l’importance de soigner correctement les angines, deuxièmement une administration mensuelle d’antibiotique à ceux qui ont une maladie débutante ceci durant tout le restant de leur vie.
La clinique des cardiopathies rhumatismale ici servira de cadre où les patients souffrant de cette maladie seront rassemblés non seulement pour les encourager à observer de manière régulière leur traitement pour limiter l’évolution de la maladie, mais aussi pour renforcer leurs capacités afin qu’ils puissent à leur tour être des leaders au sein de leur communauté et mener une sensibilisation auprès des leurs. 
 
Il s’agit d’un projet pilote qui pourra être élargi au plan national si un plaidoyer efficace est fait et si les décideurs et autres partenaires s’engagent.
Ce projet rentre dans le cadre de l’initiative camerounaise de lutte contre les cardiopathies rhumatismales qui envisage mener d’autres projets notamment dans la sensibilisation au sein de la population générale, et la recherche pour améliorer les pratiques de traitement face à cette maladie. 
La cible de cette première opération est les enfants et adolescents qui montrent les signes de cette maladie au stade de début, on leur donnera le traitement preventif et nous allons les encourager à le respecter . 
Le traitement préventif pour éviter que la maladie n'evolue jusqu'au stade terminal qui necessite la chirurgie cardiaque est une injection d'antibiotique une fois par mois Durant toute la vie.
Sur le terrain il sera organisé une fois par mois un rendez-vous avec tous ces patients pour dans un premier temps, leur administrer le traitement et ensuite les encourager, les écouter, les consulter s'ils ont d'autres soucis de santé. Et aussi les former de manière à ce qu'ils puissent sensibiliser au sein de leur communauté. Il faut noter que cette maladie survient en cas d'angine pas du tout ou mal soignée.
 
Le principal partenaire de l'association est l'organisme international RHD Action qui est une ONG sud-africaine travaillant en partenariat avec la federation mondiale du coeur. Cette ONG assiste principalement pour le démarrage des activités avec un soutient financier modeste. Mais pour que le projet survive, il faudra encore plusieurs autres partenaires.
 
 
Stéphane Nzesseu

Leave a comment

L'encours de la dette du secteur public au Cameroun est évalué au 30 juin 2021 à 10 687 milliards de FCFA et…

Agenda

«September 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930