17/09
Cameroon erects Unity Monument at Unity Boulevard
17/09
Tuerie des soldats à Bamessing/Dieudonné Essomba : «allons vite au fédéralisme»
17/09
Propos injurieux, tribalistes ou haineux: Maurice Kamto rappelle à l'ordre une fois de plus les…
17/09
Concert de Valsero au Zénith: Samuel Eto'o apporte son soutien au rappeur engagé
17/09
Douala: Residents fed up with repeated flooding
17/09
La manifestation de Maurice Kamto du 18 septembre à Paris reportée par les autorités françaises
17/09
Anglophone crisis: About 15 soldiers perish in Amba ambush in Sabga
17/09
Les Unes des journaux du 17 septembre 2021
17/09
CAN 2021: Risque de délocalisation de la poule A en raison du non achèvement des…
17/09
Marché camerounais : La Cimencam plaide pour l’augmentation du prix du sac de ciment de…
17/09
Cotisations sociales : Accord trouvé entre la CNPS et la Mairie de Douala
17/09
Autorité du Bassin du Niger : L’heure du bilan à mi-parcours des réalisations
17/09
Crise anglophone : Des cercueils déposés dans des carrefours à Bamenda
16/09
Le Présidait de la CAF est au Cameroun pour une audience avec le chef de…
16/09
Lutte contre la contrebande : La douane saisit 300 000 comprimés au Port de Douala
16/09
Finances publiques : Le Cameroun envisage l’informatisation de la comptabilité matière en 2022
16/09
Anglophone crisis: PAMOL worker killed by suspected separatist fighters
16/09
Réponse à la Covid-19 : La Banque mondiale accorde un prêt concessionnel de 15 milliards…
16/09
Propriété immobilière : La Société de recouvrement des créances conteste la vente d’un immeuble à…
16/09
Peste porcine: le gouverneur Awa Fonka Augustine lève l’interdiction de transport et de commercialisation des…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Santé
  • Ebola en RDC: 260 morts en quatre mois

Ebola en RDC: 260 morts en quatre mois

mardi, 04 décembre 2018 15:38 Mfoungo

Deux cent soixante personnes sont mortes de la fièvre hémorragique Ebola en quatre mois dans l'est de la République démocratique du Congo, a rapporté mardi le ministère congolais de la Santé.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 1er août, «le cumul des cas est de 444, dont 396 confirmés et 48 probables. Au total, il y a eu 260 décès (212 confirmés et 48 probables) et 140 personnes guéries», indique le dernier bilan du ministère de la Santé cité par l’Agence France Presse. Le ministère note par ailleurs que «72 cas suspects [sont] en cours d’investigation».

La RDC est touchée par une épidémie d'Ebola qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, région orientale du pays en proie à l'insécurité en raison de la présence de plusieurs groupes armés nationaux et étrangers. Vendredi, le ministre congolais de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, avait affirmé que la dixième épidémie en RDC est la plus grave au monde après celle qui a frappé l'Afrique de l'Ouest en 2014.

L'épidémie de 2014 avait touché plus de 25.000 personnes et tué plus de 11.000 patients, principalement en Guinée, Sierra Leone et au Liberia. La RDC a déjà été touchée par neuf épidémies d'Ebola depuis l’apparition de la maladie sur son sol en 1976.

Région meurtrie par des décennies de guerre dans l'est de la République démocratique du Congo, le Nord-Kivu connaît en ce moment la pire épidémie d'Ebola de l'histoire du pays. Les nombreux groupes armés présents dans la région compliquent la riposte de l’OMS et du ministère de la Santé. La crise pourrait dégénérer.

Depuis le 1er août, date à laquelle l’épidémie a été confirmée, la réponse s’organise et mobilise des agents de l’OMS, du ministère de la Santé, des ONG internationales… La ville de Béni, épicentre de la crise, accueille médecins et spécialistes du virus. Mais la réponse à Ebola est particulièrement complexe au Nord-Kivu, où des groupes armés sèment la terreur et empêchent les équipes médicales d’accéder à certaines zones.

Les Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe djihadiste, mènent des raids meurtriers sur Béni et toute sa région. Les ADF agissent de nuit, en attaquant un village ou un quartier. Tirs de kalachnikovs, de mortiers, coups de machettes… De nombreux habitants sont exécutés, d’autres, enlevés. L’armée congolaise est désemparée et ne parvient pas à mettre fin aux tueries.

Pour protéger les populations et sécuriser les équipes de riposte sanitaire, forces armées du pays et casques bleus de la Monusco ont lancé une opération dans la région de Béni. Son objectif : reprendre les camps ADF et éloigner les combattants de la ville. Mais l’offensive fait de nombreux morts au sein de la coalition : sept casques bleus ont été tués, ainsi que de nombreux membres de l’armée congolaise.

La lutte contre Ebola est une course contre la montre : il faut absolument éviter que la maladie ne se propage rapidement, mais la bataille contre les groupes armés s’annonce longue. Sans accès à ces zones, la situation pourrait bien dégénérer au cours des prochains mois.

Otric N.

Leave a comment

Les autorités ont annoncé ce jeudi le retour volontaire de près de 200 camerounais anciens membres du groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans…

Agenda

«September 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930