Cameroun: Lutte contre les maladies vectorielles

dimanche, 09 décembre 2018 12:48 Mfoungo

Le Cameroun et le Centre For Research in Infection Disease (CRID) s'engagent à travers la signature d'un contrat de partenariat à éradiquer celles qui sont effectives sur le triangle national

Les maladies vectorielles sont transmises par les insectes vecteurs. Et, le document entre le ministère de la santé publique et le CRID, a été paraphé lors d'une conférence donnée au Mont Febe hôtel, au courant de la semaine qui s'achève. Dans les clauses de ce partenariat, cet organisme entend lancer le projet Partnership for increasing the impact of vector control ( PIIVEC).

Il faut dire que plus d'un milliard de personnes par an sont touchées par les maladies vectorielles, notamment le paludisme, la maladie de sommeil, la fièvre jaune, les filariozes, la dengue, le Zika et bien d'autres.

A cause d'elles, on compte plus d'un million de décès chaque année au Cameroun. Elles causent un impact sur l'économie des pays en développement et chaque gouvernement, dans le domaine sanitaire place en priorité, la lutte anti-vectorielle comme un maillon essentiel des stratégies de lutte et de contrôle de ces maladies.

Le projet Partnership for increasing the impact of vector control va s'étendre sur cinq (5) ans - 2018- 2022 et, il est financé par le gouvernement du Royaume Uni à travers le Global Challenges Research Fund.

En plus du Cameroun, deux autres pays de l'Afrique Sub Saharienne: le Burkina Faso et le Malawi vont bénéficier de ce projet. Dans son ensemble, il est dirigé par la Liverpool School of Tropical Médecine (LSTM) et, bénéficie du partenariat des instituts de recherche, des organisations non gouvernementales ainsi que des programmes nationaux de lutte contre les maladies à transmission vectorielle.

Au Cameroun, la coordination du projet sera assurée par le Centre For Research in Infection Disease.

Les objectifs du projet partnership for increasing the impact of vector contrôle sont:

- Développer des stratégies fondées sur les données probantes pour la lutte contre les maladies à transmission vectorielle en Afrique et accroître l'utilisation de ces données dans la prise de décision au niveau national

-  La mise en place et le financement d'un comité national consultatif sur la lutte anti - vectorielle, regroupant tous les acteurs nationaux, afin d'améliorer les échanges et l'intégration entre les programmes nationaux de lutte contre les transmissions vectorielles

- Renforcer la résilience des pays africains face aux maladies à transmission vectorielle, à travers les financements des projets de recherche opérationnelle

- Accroître le leadership des scientifiques et des biologistes africains dans l'élaboration des politiques mondiales sur les maladies à transmission vectorielle.

L'implémentation de ce projet au Cameroun va apporter à l'État, un appui substantiel dans l'amélioration de la santé des populations. Il va en outre permettre aux jeunes scientifiques de se former, notamment ceux qui sont inscrits en Master et PHD avec en prime, le financement des projets de ceux qui se sont lancés dans le domaine de la recherche.

Pour le ministre de la santé publique André Mama Fouda, le bien être des populations camerounaises est une priorité pour le gouvernement et toutes les pistes seront explorées pour que cela soit une réalité.

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 21 juillet 2020 08:08
Produits pétroliers : Le Cameroun lance un appel d’offres international de 465 000 tonnes

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba vient de lancer un avis d’appel d’offres pour…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 17 juillet 2020 15:52
Transport aérien : Le Président Paul Biya ordonne la privatisation de la Camair-Co

C’est la quintessence d’une correspondance adressée le 14 juillet dernier au Premier ministre, Chef du Gouvernement par le Secrétaire général…


Santé

Liliane N. Publié le jeudi, 09 juillet 2020 14:44
Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical

La nouvelle invention d’Arthur Zang qu’il a baptisée Oxynnet peut bien servir en cette période crise sanitaire. Arthur Zang vient…


N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.