Maurice Kamto: "Le pays va mal, les camerounais souffrent"

mardi, 02 octobre 2018 11:36 Mfoungo

Maurice Kamto a tenu le 1er octobre dernier deux meetings sur le sol de la région du Sud. Une opportunité pour le tireur de penalty d’appeler les camerounais à oser pour le changement.

Devant un public constitué essentiellement de moto-taximen, Maurice Kamto n’est pas passé par quatre chemins  pour dérouler sa vision d’un Cameroun nouveau. Exemples à l’appui, il a expliqué à ses partisans que Paul Biya est déjà fatigué et qu’il doit aller se reposer pour laisser notre pays poursuivre sa longue marche vers les cimes du bonheur.

 

Il est l’heure de changer l’avenir du Cameroun dans la paix. «Je me battrai pour les camerounais d’en bas. Le soleil doit briller pour tout le monde. On ne peut pas construire un pays sérieux sur la base de la corruption, de affinités, du tribalisme des sectes pernicieuses, nous allons ensemble bâtir un pays où chacun a sa chance», a-t-il martelé du haut du podium.

 

«Le plan Marshall» de Maurice Kamto pour le Cameroun s’appuie donc naturellement sur les réformes du secteur de la santé, de l’éducation, du social, du tissu industriel et économique, des axes forts qui ont rencontré l’adhésion massive des participants à ce meeting.

L’intense animation assurée par l’artiste Valsero et la présence de Suzanne Julie Kamto, l’épouse du tireur de penalty du MRC, ont suffi pour convaincre les indécis. Après Kye-Ossi dans le département de la Vallée du Ntem pour un exercice similaire, le Président National du MRC a laissé à Ebolowa l’image d’un homme déterminé, un homme de paroles.

«Le pays va mal, les camerounais souffrent. Ce n’est pas un crime de se reposer. Il nous a brandit les grandes ambitions, puis les grandes réalisations. Maintenant les grandes divisions. Est-ce que les jeunes sont seulement condamnés à être des moto-taximen ou des call boxeurs ?  Il est l’heure de changer les choses, je suis venu vous apporter ce changement», dixit Maurice Kamto.

A l’unisson, les partisans du tireur de penalty du MRC ont entonné l’hymne national du Cameroun en signe d’adhésion à la cause commune du changement.

Leave a comment