Le Ministre Atanga Nji interdit le Mouvement 10 Millions de Nordistes

mercredi, 18 novembre 2020 14:23 Liliane N.

Le Mouvement 10 Millions de Nordistes est interdit entre autres pour défaut de déclaration, objet et activités contraires à la Constitution.

Ce 18 novembre 2020, Paul Atanga Nji le Ministre de l’Administration territoriale (Minat) a sorti un arrêté et un communiqué de presse dont l’objet porte sur l’interdiction du Mouvement 10 Millions de Nordistes. Dans le communiqué de presse parvenu à notre rédaction, le Minat indique que de par ses publications, le Mouvement dont le Coordonnateur est Guibaï Gatama porte gravement atteinte à l’unité nationale et à la coexistence pacifique des communautés.

On sait que ces derniers temps, le Mouvement 10 Millions de Nordistes est monté au créneau pour dénoncer le non-respect du quota attribué aux régions septentrionales dans les concours de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature session 2020. Le Ministre Atanga Nji précise que ledit Mouvement ne fait que prétendre défendre les intérêts des ressortissants des régions de l’Adamaoua, de l’Extrême-Nord et du Nord. «Plusieurs ressortissants des régions concernées ont saisi le Ministre de l’Administration territoriale pour dénoncer ces manœuvres obscures auxquelles ils ne sont ni de près ni de loin associés et dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas», peut-on lire dans le communiqué de presse.

Dans l’arrêté aussi parvenu à notre rédaction, le Ministre cite comme motif pour interdire le Mouvement 10 Millions de Nordistes : défaut de déclaration, objet et activités contraires à la Constitution et de nature à porter atteinte à l’unité nationale, à l’intégration nationale et au principe de coexistence pacifiques entre les composantes sociologiques de la Nation.

Atanga Nji interdit donc pour les motifs sus rapportés, sur toute l’étendue du Cameroun, les activités, les publications, les réunions et les manifestations soient organisées ou soutenues par le Mouvement 10 Millions de Nordistes.  Les Gouverneurs, les Préfets et les Sous-préfets sont tenus de veiller à l’application de cette décision. Et les contrevenants à la mesure d’interdiction sont passibles de poursuites judiciaires selon la loi en vigueur.

Liliane N.

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.