Reconstruction du Nord-ouest et du Sud-ouest : La France promet un peu plus de 40 milliards de F

vendredi, 06 décembre 2019 13:46 Liliane N.

Cette somme d’un peu plus de 40 milliards de FCFA représente en fait le reliquat du Contrat de désendettement, développement.

 

C’est en sa qualité de partenaire du Cameroun que la France a pris part hier 5 décembre 2019, à l’Immeuble étoile, à la rencontre initiée par Joseph Dion Ngute le Premier Ministre. Ladite rencontre avait comme objet la reconstruction des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (Noso). Dion Ngute le Chef du gouvernement a fait un point sur la situation qui prévaut au Noso depuis le début de la crise baptisée crise anglophone. Il a indiqué que le gouvernement en mis en place un certain nombre de mesures pour répondre aux besoins causés par les débordements de la crise. Parmi lesdites mesures, il a cité le Plan d'assistance humanitaire d'urgence.

Ayant bien suivi le point fait par le Premier Ministre, la France a affirmé être disposé à accompagner le Cameroun. Son accompagnement se veut financier. Philippe Larrieu, le Chargé d'Affaires de l’Ambassade de France au Cameroun a indiqué que la somme de 62 millions d’euros peut être mise à contribution pour la reconstruction des régions anglophones.

« Sur ce qui peut être attendu de la France, je l'ai dit devant le Premier ministre, ce à la suite de ce qui avait été dit par le Ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian lors de sa visite au Cameroun, il y a sur le reliquat du Contrat de désendettement, développement, une somme de 62 millions d'euros (soit un peu plus de 40 milliards de F, Ndlr), et il appartient au gouvernement camerounais qui est co-gestionnaire de ce Contrat, de demander l'attribution de cette somme pour la reconstruction du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. J’ajoute qu'indépendamment de ce Contrat, il y a d'autres instruments que nous sommes en train de lister et qui sont à mesure d'apporter un appui à la reconstruction de ces deux régions, pour l'amélioration des conditions de vie des populations », a déclaré face à la presse Philippe Larrieu.

Il faut préciser qu’il n’y avait pas que la France à la rencontre suscitée. Il y a eu une quinzaine de membres du corps diplomatique et d'organisations internationales conduites par S.E Paul Patrick Biffot le Doyen du corps diplomatique, par ailleurs Ambassadeur du Gabon au Cameroun.

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le lundi, 24 février 2020 10:28
Transfert de compétences : Le Groupe Huawei félicité par le Minesup pour son investissement au Cameroun

C’était ce 19 février à Yaoundé à l’occasion de la première finale nationale du concours dénommé « Huawei ICT Compétition …


Stéphane NZESSEU Publié le mercredi, 19 février 2020 15:12
Communication digitale : Le site de la SNI n'a pas été actualisé depuis 2017 (année de mise en ligne)

Pour une organisation dont l’objectif majeur est d’incité l’investissement au Cameroun, c’est une catastrophe. A l’ère de l’extrême digitalisation de…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.