18/10
Roger Milla souhaite que le stade Japoma porte son nom
18/10
Les Unes des journaux du lundi 18 octobre 2021
18/10
Tournée d’inspection des infrastructures de la CAN : Le FDC questionne la pertinence de la…
17/10
CAN 2021: Samuel Eto’o, Patrick Mboma, El Hadji Diouf …des légendes du football africain ont…
17/10
Meurtre d’une écolière à Buea: le gendarme tué par la population mérite le pardon selon…
15/10
Drame de Buea: David Eboutou interpelle les récupérateurs “morbides”
15/10
Drame de Buea: “ Il faut respecter l'armée du Cameroun en toutes circonstances”.
15/10
Partenariat gagnant-gagnant : Une mission économique brésilienne séjournera au Cameroun du 25 au 30 octobre…
15/10
Entreprises : Samuel Njanga Kondo nouveau président du Syndustricam
15/10
Lutte contre l’insécurité alimentaire : La FAO et le Feicom mutualisent leurs forces
15/10
Drame de Buea : Maurice Kamto condamne ce qu’il considère comme « un assassinat »
14/10
Performances : 43 millions de FCFA collectés en septembre 2021 par le secteur des douanes…
14/10
FMI : Kristalina Georgieva maintenue au poste de Directrice générale
14/10
Covid-19 : Le Cameroun organise la troisième campagne d'intensification de la vaccination du 27 au…
14/10
Enseignement supérieur : Près de 600 titulaires de doctorat et de PhD seront recrutés en…
14/10
Décès de Cara Louise Ndialle: Le ministère de la Défense s’exprime
14/10
Taïwan : 46 morts dans l'un des incendies d'immeuble le plus meurtrier au monde
14/10
Comorbidités et antirétroviraux: Les personnes âgées et vivants avec le Vih sont désormais prises en…
14/10
Paix Mondiale: l’Afrique au centre des convoitises
14/10
Bâtiments et Travaux publics : Le travail reprend droit de cité au Matgénie
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • International
  • Les Camerounais de la diaspora organisent des manifestations contre un nouveau mandat de Paul Biya

Les Camerounais de la diaspora organisent des manifestations contre un nouveau mandat de Paul Biya

samedi, 20 octobre 2018 20:08 Mfoungo

Les Camerounais sont descendus dans les rues de Washington DC (États-Unis), de Berlin (Allemagne) et de Ouagadougou (Burkina Faso) pour protester contre la probable victoire du président sortant, Paul Biya.

Selon ces manifestants, Maurice Kamto, candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) est le vainqueur légitime des élections présidentielles qui viennent de s'achever. Le vendredi 19 octobre 2018, plusieurs centaines de personnes ont envahi l'ambassade du Cameroun à Washington DC en scandant des chansons anti-Biya, tout en appelant le gouvernement américain à ne pas autoriser l’actuel président de la République à obtenir un nouveau mandat.

Ils ont récité l'hymne national en rappelant qu'ils sont des citoyens camerounais de bonne foi qui souhaitent voir un changement à la tête du pays. Selon leurs propos, le professeur Maurice Kamto a remporté les élections présidentielles de 2018, mais les diverses institutions soutenues par le régime, qui ont géré et légiféré sur les élections, ont utilisé des moyens malveillants pour donner au président Paul Biya un nouveau mandat.

Ce samedi 20 octobre 2018, plus d'un millier de Camerounais sont descendus dans les rues de Berlin pour proclamer le Pr Maurice Kamto «véritable gagnant du scrutin du 7 octobre». Usant des emblèmes nationaux et de l'effigie du candidat du MRC, les manifestants ont demandé à la chancelière allemande Angela Markel d'intervenir pour «sauver le Cameroun de tout danger imminent».

Les manifestants ont scandé des chansons anti-régime, tout en promettant un enfer au président sortant, s'il devait être déclaré vainqueur des élections présidentielles qui viennent de s'achever. Ils ont été suivis de près par les forces allemandes du maintien de l'ordre, qui ont barricadé les deux extrémités de la route, afin d'éviter tout danger imminent.

Les manifestants ont dit au régime qu'ils devraient apprendre de l'Allemagne, qui autoriserait quiconque à manifester et à exprimer ses griefs, contrairement au Cameroun, où le président Paul Biya aurait étouffé toute manifestation prévue.

Pendant ce temps, plusieurs centaines de personnes se sont rendues au Complexe sportif de Ouagadougou au Burkina Faso pour faire entendre leur voix contre un nouveau mandat de Paul Biya. Comme dans les autres parties du monde où des manifestations ont eu lieu, ces manifestants ont également utilisé des mégaphones pour proclamer le Pr Maurice Kamto «vainqueur légitime».

Une autre manifestation a été annoncée à Douala par des «activistes» qui affirment être rassasiés du régime de Biya. Ils prévoient de prendre d'assaut les rues de Douala dimanche et envahir le siège du Conseil constitutionnel lundi, lorsque les résultats des élections seront proclamés.

Entre-temps, de nombreux observateurs politiques ont mis en doute la raison d'être des manifestations alors même que les résultats n'ont pas encore été proclamés par le Conseil constitutionnel. L’organe doit déclarer le vainqueur des élections présidentielles du 7 octobre 2018, le lundi 22 octobre 2018. Les observateurs pensent que s'il devait y avoir une protestation, elle serait postérieure à la déclaration des résultats et non avant.

Cependant, les manifestants affirment être fermement convaincus que le Conseil constitutionnel déclarera le président Paul Biya vainqueur. Ils ont donc estimé qu'il serait préférable de sensibiliser la communauté internationale avant même la publication des résultats des élections. D'autres manifestations vont probablement se produire dans les jours à venir.

Otric N.

Leave a comment

Cette plante est une merveille de la nature, autrefois ignorée par les hommes, elle se révèle aujourd’hui comme une solution simple aux…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031