Au Cameroun, le portefeuille de la BAD comprend 30 projets totalisant des engagements exacts de 1 340 milliards FCFA

mercredi, 30 octobre 2019 11:14 Otric N.

L’information a été relevée lors de la signature de convention de financement d’un montant de 12 milliards de FCFA destiné au lancement de la première phase du projet de construction de la Ring-Road, tronçon routier reliant la région du Nord-Ouest Cameroun au Nigeria.

 

A ce jour, le portefeuille actif de la Banque africaine de développement (BAD) au Cameroun comprend 30 projets totalisant des engagements exacts de 1 340 milliards FCFA. « Ce niveau d’engagement en constante augmentation atteste de l’excellente coopération entre la République du Cameroun et le groupe de la Banque africaine de développement », s’est réjoui Ousmane Doré, directeur général du Bureau Afrique centrale de la BAD.

En effet, rapporte Eco Matin, c’est une enveloppe de près 465 milliards de FCFA qui vient de s’allonger dans le portefeuille de la BAD au Cameroun en octobre 2019. L’on se souvient qu’au 30 août 2018, ledit portefeuille était de 875 milliards FCFA et comprenait 23 projets, soit 14 projets nationaux, 5 projets régionaux et 4 projets du secteur privé. De manière détaillée, le portefeuille de projets publics est reparti dans les secteurs transport/TIC (62 %) ; l’eau et l’assainissement (2 %) ; l’énergie (8 %) ; l’agriculture et l’environnement (11 %), ainsi que la gouvernance (17 %). Parmi les projets réalisés par la BAD au pays, l’on peut évoquer le corridor Yaoundé- Brazzaville, la construction du pont sur le Ntem, le projet dorsale à fibre optique et le câble sous-marin mis en eau à Kribi, entre autres.

Cependant, note le journal, des sources au sein de l’institution révèlent que de nombreux défis restent à relever dans le cadre de la coopération entre la BAD et le Cameroun. En particulier dans les délais existant entre la date d’approbation et la date de signature des projets, la date d’approbation et la date de mise en vigueur du projet, et entre la date d’approbation et la date du premier décaissement. Pour illustration selon le responsable pays de la banque au Cameroun il faut également noter des retards constatés dans la mise en service des ouvrages. Les causes évoquées sont la faiblesse de la qualité à l’entrée, notamment de la maturation des projets, les lenteurs dans la passation des marchés, dans le déblocage des fonds de contrepartie et quelque fois la faible qualité des demandes de paiement.

Pour Ousmane Doré, les prochains défis entre les deux partenaires résident maintenant « la mise en œuvre et le suivie d’évaluation de ces opérations d’envergure sur le terrain, vérifier l’impact des projets pour le bien-être des populations », a confié le Dg du Bureau Afrique centrale de la BAD.

 

Otric N.

 

Leave a comment

Economie

Danielle Ngono Efondo Publié le jeudi, 14 novembre 2019 12:13
Cameroun : 15 entreprises forestières suspendues pour exploitation illégale

Le ministre camerounais des Forêts et de la Faune (Minfof), Jules Doret Ndongo, dans un communiqué rendu public, a suspendu…


Innocent D H Publié le jeudi, 14 novembre 2019 12:07
Cemac : La Beac confirme le ravitaillement en pièces de monnaie au cours de ce mois de novembre 2019

Le 08 novembre dernier, l’assurance a été donnée à Yaoundé par Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de la Banque des…


Santé

Danielle Ngono Efondo Publié le vendredi, 15 novembre 2019 09:15
Journée mondiale du diabète : SOS Médecins Cameroun invite le grand public à une conférence sur la maladie le 18 novembre

Hier jeudi 14 novembre, comme chaque année, a été célébré la journée mondiale du diabète. Organisée par la Fédération Internationale…


Marie MGUE Publié le jeudi, 14 novembre 2019 10:55
Santé : Le suicide serait la deuxième cause de décès chez les jeunes

Selon l’Unicef, le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes de 15-19 ans dans le monde. Un…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.