Port autonome de Kribi : International Container Terminal Services prend les commandes du terminal polyvalent

mardi, 28 juillet 2020 07:29 Innocent D.H.

Le contrat de concession entre le Port autonome de Kribi et Kribi Multipurpose Terminal du groupe philippin ICTS a été signé ce lundi 27 juillet 2020. Se matérialise ainsi dans sa plénitude, l’instruction présidentielle transmise au Directeur général (DG), Patrice Melom le 09 février 2018 par correspondance du secrétaire général de la présidence de la République (SGPR).

 

Dans cette correspondance, le SGPR répercutait au DG du Port autonome de Kribi (PAK), Patrice Melom le message du Chef de l’Etat dont l’instruction essentielle est la suivante : « lancer sans délai un nouvel appel d’offres international pour la sélection d’un opérateur devant assurer l’exploitation du terminal polyvalent ». Une décision présidentielle faisant suite à l’échec du groupement Necotans/kpmo, premier adjudicataire provisoire de l’exploitation du Terminal polyvalent du Port autonome de Kribi.

C’est ainsi qu’un appel public international à manifestation d’intérêt pour la mise en concession des activités de développement, d’exploitation et de maintenance du Terminal Polyvalent a été lancé suivant la procédure de mise en concession élaborée en référence au cadre réglementaire tel que prévu par l’arreté N°00586/MINT du 15 octobre 2002 du ministère des Transports portant définition du cadre du régime de transfert des activités portuaires à caractère industriel et commercial. Le processus qui a suivi son cours, a abouti à la pré qualification du philippin International Container Terminal Services (ICTSI).

La signature ce 27 juillet du contrat entre la partie camerounaise et le concessionnaire est la phase ultime d’une suite logique qui ouvre une nouvelle ère sur le PAK.  Dans ses termes, le contrat prévoit, « une obligation de résultat et non pas une simple obligation de diligence ou de moyens ». Une obligation qui se rapporte à la productivité, aux indicateurs de performance, de volumes de trafic, de cadence de manutention, de taux d’occupation etc. Selon les explications du DG du PAK, Patrice Melom, « la concession permet de tirer profit de l’efficacité de gestion de l’économie privée d’entreprise. Elle s’oppose donc à la régie, mode de gestion directe par l’administration ».

A en croire les experts proches du dossier, la concession constitue une technique de transfert de risques économiques et autres du concédant au concessionnaire. Des risques relatifs aux contextes politique, économique, social, juridique ou technique, mais aussi des risques relatifs à la conception et la construction des ouvrages, à l’évolution du trafic et aux conditions financières d’exécutions.

Innocent D H 

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.