Energie : Eneo va investir 47,3 milliards FCFA en 2019

mardi, 12 février 2019 15:30 Otric N.

Le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun prévoit d’investir une enveloppe de 47,3 milliards de FCFA au cours de l’année 2019.

Cette enveloppe est en augmentation de 30% par rapport à celle de l’année 2018, précise Joël Nana Kontchou, le directeur général de cette entreprise contrôlée par le fonds d’investissements britannique, Actis, dont les propos sont relayés par le magazine Investir au Cameroun.

«26,2 milliards FCfa, soit plus de la moitié de ce montant, est alloué au renouvellement, au renforcement, à la sécurisation et aux extensions de réseaux de distribution d’énergie électrique», a fait savoir le Dg d’Eneo, le 7 février 2019 à Douala, la capitale économique camerounaise. C’était à l’occasion de la mise en œuvre d’une convention de partenariat visant à sécuriser et moderniser les installations électriques des logements de la Société immobilière du Cameroun (SIC).

«Nous travaillons en ce moment à augmenter de plus de 30 ans, la durée de vie du barrage hydroélectrique de Songloulou. Nous diversifions également les sources de production en introduisant le solaire dans le mix énergétique. Après l’expérience pilote à succès à Djoum, dans le Sud, nous allons passer toutes nos centrales isolées en centrales hybrides», a ajouté Joël Nana Kontchou, révélant ainsi, d’autres priorités de l’investissement chez Eneo.

Rappelons que les ménages et les petites entreprises qui consomment moins d'électricité voient leurs factures mensuelles réduites depuis le mois de février 2019. En effet, la Loi de finances 2019 élargit la tranche d’exonération à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dans la grille des tarifs d’électricité au Cameroun. C’est ainsi que, cette année 2019, la TVA ne s’applique pas aux consommations des ménages, comprises entre 0 et 220 KWH. Soit 110 KWH de plus non imposables, comparativement aux années précédentes.

Cette évolution est prise en compte sur la facturation, à partir du mois de février 2019. Les index lus sur les compteurs en février déterminent, en effet, les consommations du premier mois de l’année 2019.

Pour bénéficier de ces réductions du coût des consommations électriques, l’entreprise Eneo conseille aux usagers d’avoir derrière un compteur un seul ménage, à l’effet de contenir la consommation dans la marge non taxée. Il faudra également contrôler la consommation électrique, elle-même, dans chaque ménage. Le non-respect de ces quelques conseils, selon le concessionnaire, peut entraîner une hausse d’environ 4% du prix final à payer sur la facture de consommation.

Leave a comment