25/05
Coopération Sanitaire: Le Cameroun et les États-Unis main dans la main pour améliorer l’offre en…
25/05
Douala: le corps sans vie d’un jeune homme découvert dans un immeuble au quartier Bilongue
25/05
Séjour privé de Paul Biya en Europe : Le gouvernement recadre Jean-Baptiste Placca
25/05
Yaoundé: la réhabilitation du CHU prévue pour 10 mois, toujours pas achevée 6 ans après
25/05
Voici le nouveau secrétaire général par intérim de la Fecafoot
24/05
Hydrocarbures : Le Cameroun projette une baisse des recettes jusqu’en 2024
24/05
Assistance des réfugiés camerounais au Tchad : Le HCR recherche 58 milliards de FCFA
24/05
Etats-Unis: une camerounaise d’origine en voie d’être nommée par le président Joe Biden au ministère…
24/05
Convention minière accordée à Sinosteel : Gabriel Dodo Ndoke appelle les uns et les autres…
24/05
Dieudonné Essomba aux autorités : « Eviter dans toute politique foncière, de priver une Communauté…
24/05
Homosexualité : Certains ont-ils le droit et la liberté d’en parler plus que d’autres ?
24/05
Honneur et Fidélité : 20 mai 2022 : vague unitaire irrésistible
24/05
Abbé Jean Armel Bissi : “Des sources concordantes attestent que l’Abbé Emilien Messina n’est pas…
23/05
Covid-19 : Le Gouvernement camerounais craint une nouvelle flambée épidémique
23/05
Boycott de la tournée européenne de Grâce Decca : Le Pr Mathias Eric Owona Nguini…
23/05
Inflation au Cameroun : Vers un dépassement du seuil communautaire de 3% en 2022, selon…
23/05
Agriculture : Le Cameroun organise la collecte des données météorologiques pour booster les productions
23/05
Port autonome de Douala: Cyrus Ngo’o victime ou pas d‘une cabale judiciaire
23/05
Déguerpissement des populations à Douala: des familles auraient perçu de l'argent selon Boris Bertolt
23/05
Médias: un homme politique critique les productions de la CRTV
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Opinion politique : Me Agbor Ashu Emmanuel Omar exige la dissolution du Mrc

Opinion politique : Me Agbor Ashu Emmanuel Omar exige la dissolution du Mrc

samedi, 18 avril 2020 10:30 Nicole Ricci Minyem

Reçu dans le cadre de l’émission « 7 Minutes pour convaincre » de nos confrères d’afrik – inform.com l’avocat et leader du Reform Party a dit : «Si j'étais Paul Atanga Nji, j'allais dissoudre le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. Vous ne pouvez pas être un parti politique et vous manquez de respect au Président de la République, vous violez les lois… ».

 

L'homme de loi traité de tous les noms d’oiseaux depuis quarante huit heures sur les réseaux sociaux, par les militants et sympathisants de Maurice Kamto, estime que ce dernier « est dangereux pour la République ».

Face à plusieurs questions et relances du journaliste qui le recevait sur le plateau, Me Agbor Ashu Emmanuel Omar, très en colère est resté ferme sur sa position : «Si j'étais Paul Atanga Nji (le ministre de l'Administration Territoriale, NDLR), j'allais dissoudre le MRC. Vous ne pouvez pas être un parti politique et vous manquez de respect au Président de la République, vous violez les lois… ».

L’avocat au barreau du Cameroun a réitéré que l'opération de levée de fonds de lutte contre le COVID-19, initiée par Maurice Kamo est illégale : « Heureusement pour eux, je ne suis pas Paul Atanga Nji et j’estime que celui-ci est même très gentil. Le ministre de l'Administration Territoriale a agi avec tout l'arsenal juridique. Il a précisé que pour lancer une opération de collecte de fonds, il faut se conformer à la loi de 1983. Or, nous avons vu la manière cavalière avec laquelle le MRC a procédé pour lancer cette opération; ils ont créé une association illégale qui n'est répertoriée nulle part…

Non Monsieur ! Il ne faut pas badiner avec les choses qui touchent à l’État. Qu'ils aillent monter sur le Mont Cameroun. Moi je dis si c'était moi, le mrc n'existerait plus.

Je suis clair. On ne peut pas avoir un parti politique qui s'érige en concurrent à l'État. Monsieur Atanga Nji tolère ce parti politique. Je vous dis clairement moi je ne mâche pas mes mots. Moi je ne peux pas avoir un parti politique qui se met en marge de la loi et s'érige en concourent au président de la République.

Vous voulez gérer un état montrez le bon exemple. Vous ne pouvez pas être un parti politique et vous manquez du respect au chef de l’État, vous méprisez les lois de la République, vous dites que vous êtes un président de la république parallèle. Alors là ça ne tient pas. Ou bien vous êtes parti politique ou bien vous êtes président de la république… ».

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment

Tous ceux à qui le micro a été tendu, ont évoqué les moments forts de cette cérémonie solennelle mais, ce qui aura…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031