19/10
Covid-19: Tout mettre en oeuvre afin de contrer l’avènement de la 3ème vague de l’épidémie
19/10
Infrastructures de la CAN/Samuel Eto’o Fils: «quand c’est bien fait, il faut savoir dire «…
19/10
Douala: 4 personnes aux arrêts pour le vol d’un chimpanzé dans un sanctuaire de primates
19/10
IICFIP Cameroon Country Office gets new leadership
19/10
Jean De Dieu Momo : «l’alternance politique au sommet de l’Etat est un poison violent»
19/10
Sécurité aux frontières : Un camp du BIR inauguré à Gari Gombo
19/10
Décentralisation : Des cités municipales seront bientôt construites dans 6 villes et communes au Cameroun
19/10
Coopération : Le Cameroun signe un accord d’aide financière de 12 milliards de FCFA avec…
19/10
Can Total Energies 2021 : Report de la signature de l’accord-cadre entre le Cameroun et…
19/10
Chronique judiciaire: Le tribunal ordonne l’audition de Nicolas Sarkozy comme témoin
19/10
Etats Unis: Trois Américains blancs jugés pour le meurtre du joggeur noir Ahmaud Arbery
19/10
Drame de Buea: La position du Gouvernement est connue
19/10
Cyrille serge Atonfack Guemo: Le Cameroun Acteur de la paix internationale
18/10
Roger Milla souhaite que le stade Japoma porte son nom
18/10
Les Unes des journaux du lundi 18 octobre 2021
18/10
Tournée d’inspection des infrastructures de la CAN : Le FDC questionne la pertinence de la…
17/10
CAN 2021: Samuel Eto’o, Patrick Mboma, El Hadji Diouf …des légendes du football africain ont…
17/10
Meurtre d’une écolière à Buea: le gendarme tué par la population mérite le pardon selon…
15/10
Drame de Buea: David Eboutou interpelle les récupérateurs “morbides”
15/10
Drame de Buea: “ Il faut respecter l'armée du Cameroun en toutes circonstances”.
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Economie
  • Finances
  • Au Cameroun, le portefeuille de la BAD comprend 30 projets totalisant des engagements exacts de 1 340 milliards FCFA

Au Cameroun, le portefeuille de la BAD comprend 30 projets totalisant des engagements exacts de 1 340 milliards FCFA

mercredi, 30 octobre 2019 11:14 Otric N.

L’information a été relevée lors de la signature de convention de financement d’un montant de 12 milliards de FCFA destiné au lancement de la première phase du projet de construction de la Ring-Road, tronçon routier reliant la région du Nord-Ouest Cameroun au Nigeria.

 

A ce jour, le portefeuille actif de la Banque africaine de développement (BAD) au Cameroun comprend 30 projets totalisant des engagements exacts de 1 340 milliards FCFA. « Ce niveau d’engagement en constante augmentation atteste de l’excellente coopération entre la République du Cameroun et le groupe de la Banque africaine de développement », s’est réjoui Ousmane Doré, directeur général du Bureau Afrique centrale de la BAD.

En effet, rapporte Eco Matin, c’est une enveloppe de près 465 milliards de FCFA qui vient de s’allonger dans le portefeuille de la BAD au Cameroun en octobre 2019. L’on se souvient qu’au 30 août 2018, ledit portefeuille était de 875 milliards FCFA et comprenait 23 projets, soit 14 projets nationaux, 5 projets régionaux et 4 projets du secteur privé. De manière détaillée, le portefeuille de projets publics est reparti dans les secteurs transport/TIC (62 %) ; l’eau et l’assainissement (2 %) ; l’énergie (8 %) ; l’agriculture et l’environnement (11 %), ainsi que la gouvernance (17 %). Parmi les projets réalisés par la BAD au pays, l’on peut évoquer le corridor Yaoundé- Brazzaville, la construction du pont sur le Ntem, le projet dorsale à fibre optique et le câble sous-marin mis en eau à Kribi, entre autres.

Cependant, note le journal, des sources au sein de l’institution révèlent que de nombreux défis restent à relever dans le cadre de la coopération entre la BAD et le Cameroun. En particulier dans les délais existant entre la date d’approbation et la date de signature des projets, la date d’approbation et la date de mise en vigueur du projet, et entre la date d’approbation et la date du premier décaissement. Pour illustration selon le responsable pays de la banque au Cameroun il faut également noter des retards constatés dans la mise en service des ouvrages. Les causes évoquées sont la faiblesse de la qualité à l’entrée, notamment de la maturation des projets, les lenteurs dans la passation des marchés, dans le déblocage des fonds de contrepartie et quelque fois la faible qualité des demandes de paiement.

Pour Ousmane Doré, les prochains défis entre les deux partenaires résident maintenant « la mise en œuvre et le suivie d’évaluation de ces opérations d’envergure sur le terrain, vérifier l’impact des projets pour le bien-être des populations », a confié le Dg du Bureau Afrique centrale de la BAD.

 

Otric N.

 

Leave a comment

Cette recommandation formulée par la Commission Décentralisation et Développement local, à l’issue du Grand dialogue national, répond à la disposition de la…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031