16/06
Explosion à Beyrouth : Des Organisations non gouvernementales réclament une enquête internationale à l’Organisation des…
16/06
Crise sécuritaire : Deux policiers et deux gendarmes tués à Otu
16/06
Cybercriminalité : 05 personnes interpellées pour le piratage du numéro de téléphone du gouverneur de…
16/06
Grabuge autour du Scsi : Le MRC pointe un doigt accusateur contre le Gouvernement
16/06
Scandale du Baccalauréat : La ministre des Enseignements secondaires sur le banc des accusés
16/06
Cameroun : 100 milliards de FCFA de plus pour la lutte contre le Covid-19
16/06
Le Cameroun lance une campagne nationale de promotion du bois d'origine légale
16/06
Le procès du jeune interpellé pour outrage au chef de l’Etat est prévu le 17…
16/06
Football : La CAF confirme que c'est le Cameroun qui organise la CAN 2021
16/06
Agitation à l’ambassade du Cameroun à Bruxelles : Eric Jacquemin va devoir s’expliquer
15/06
Le gouvernement épinglé après les épreuves controversées du Baccalauréat ESG 2021
15/06
Médicaments illicites du Covid-19 : Les trafiquants semblent avoir le vent en poupe au Cameroun
15/06
Survie Cameroun : Le rapport de Christian Penda Ekoka qui enfonce Maurice Kamto
15/06
Crise anglophone : De présumés Ambaboys attaquent un poste de police à Muea (Sud-Ouest)
15/06
Don volontaire du sang : Plus de 70 poches de sang collectées à Garoua par…
15/06
Le chiffre d’affaires des PME camerounaises chute de 80% au 2nd semestre 2020
15/06
Cameroun-Loi de finances rectificative : Les explications du Directeur général du Budget
15/06
Investissements en Guinée Conakry : Le milliardaire camerounais Paul Kammogne Fokam honoré
15/06
Yaoundé : Les présumés auteurs du cambriolage de la Direction Générale des Impôts arrêtés
15/06
Cameroun : Les Unes des journaux ce 15 juin 2021
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • Succession à la tête de l’Etat : Pour Dieudonné Essomba « les Camerounais font de la fanfaronnade »

Succession à la tête de l’Etat : Pour Dieudonné Essomba « les Camerounais font de la fanfaronnade »

jeudi, 13 mai 2021 14:01 Nicole Ricci Minyem

Alors que les débats enflent autour de la prise ou non du pouvoir par Franck Emmanuel Biya – fils aîné du Chef de l’Etat, quelques personnes se permettent de tenir des propos menaçants, annonçant l’apocalypse au Cameroun si cela devenait une réalité

 

Sa prose   

 

« Quand j’entends les Camerounais se frapper le torse en disant que tel ou tel ne peut pas être Président, je secoue la tête de commisération.

 

Je les entends dire : « nous ne sommes pas Togolais ! Nous ne sommes pas Gabonais » !

 

Et je me demande : ils sont finalement quoi ?

 

Car pour autant que j’observe l’histoire, je ne vois pas très bien en quoi les Camerounais se distinguent de ces autres peuples. La seule fois dans l‘histoire où les Camerounais ont engagé la guerre, c’était contre le colon pour obtenir l’Indépendance.

 

Mais ils ont été battus et massacrés, et le colon a offert l’indépendance qu’il voulait aux mains des gens qu’il avait choisis, au même moment et dans les mêmes termes que dans toutes ses autres colonies.

 

Avec l’appui des Français, le docile Ahidjo a pris le pouvoir en renversant l’irascible Mbida, puis il a maté les Camerounais pendant 25 ans sans que personne ne regimbe, avec un peuple qui le votait à 99%.

 

Ensuite, il a passé le pouvoir à l’autre docile, Biya, qui a continué à les mater pendant 40 ans, sans qu’ils puissent faire quoi que ce soit. Bien plus, lors des mouvements de démocratisation des années 1990, alors que les vrais peuples obtenaient des Conférences Nationales Souveraines, ces Camerounais qui se prétendent braves ont dû se contenter d’une pâle Tripartite dont les résolutions majeures n’ont jamais été appliquées, certaines ayant d’ailleurs été mises en cause comme la fameuse limitation des mandats.

 

Et tout ceci, sans que ces fanfarons y fassent quoi que ce soit !

 

Alors, quand ce Camerounais qui n’ont jamais rien obtenu se frappent le torse en disant qu’ils ne sont pas comme les autres, je me demande bien sur quoi ils se fondent.

 

En réalité, comme tout peuple faible et fanfaron, les Camerounais ont l’art d’engager des combats qu’ils ne gagnent qu’en discours enflammés et en rêves éveillés. Ils se dépensent ainsi en efforts inutiles pour entrer à Etoudi et jouir de tout le pouvoir centralisé, contre l’avis du colon qui tient à y maintenir un fidèle et contre les apparatchiks qui tiennent à vivre en parasites de ce système.

 

A contrario, ils tournent le dos à un combat utile et qu’ils peuvent gagner, à savoir retirer une partie des ressources et des pouvoirs des mains de la bureaucratie centrale au profit des Régions et des Communes réellement autonomes.

 

Un travail important a déjà été fait, avec le Grand Dialogue National qui a poussé le Gouvernement à transférer 15% des ressources.

 

Le vrai travail à faire maintenant, c’est d’accentuer la pression afin de rendre ce transfert effectif, avant de réclamer davantage, car si cette pression n’est pas faite, la bureaucratie centrale ne l’appliquera jamais. Au lieu de se disperser dans des diversions aussi inutiles que la révision du Code Electoral qui ne leur apportera absolument rien de concret ».

 

N.R.M

 

Leave a comment

L’annonce est contenue dans une note publiée par le bureau du porte-parole du département d’Etat américain, le secrétaire d’Etat, Antony Blinken et…

Agenda

«June 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930