Kand Owalski, leader d'opinion anti-Biya adresse une lettre ouverte à Célestin Bedzigui

lundi, 01 avril 2019 07:40 Félix Swaboka

J'ai regardé cette photo toute la nuit. Pius Njawe, vous à sa droite et Guerandi face à vous. Ah les morts ne sont pas morts ! Ils vivent dans les photos mais aussi dans la mémoire des criminels. Une étude psychologique a montré qu'à l'exception des soldats en guerre, chaque criminel maîtrise bien le nombre de victimes qu'il a tuées. Que voyez-vous lorsque vous regardez cette photo monsieur Bedzigui ? Rien?

Moi je vois votre billet d'avion retour pour le Cameroun. Après avoir tué le journaliste Pius Njawe, paix à son âme, et fait tuer le héros du 06 Avril Guerandi, vous êtes enfin rentré au pays avec le sentiment d'une mission accomplie. C'était bon débarras pour cette vieille maman Ewondo dont vous étiez le gigolo et chez qui vous viviez à Harrisburg.

Vous rejoigniez le Cameroun dont vous avez ruiné deux entreprises, une sacherie du contribuable camerounais et Nobra du sieur Tchanke. Mais ce n'est pas le sujet aujourd'hui, nous y reviendrons. Je veux que vous intégriez dans votre tête que je ne me serais jamais intéressé à votre misérable personne si vous n'aviez pas pris sur vous de stigmatiser le président élu Maurice Kamto. Votre sortie d'hier en était de trop. Mais je l'ai trouvée intéressante au moins en ceci que vous avez fait des aveux importants pour le peuple camerounais. "Un régime essentiellement répressif"

Il fallait que cela vienne de vous. Vous êtes mieux placé pour témoigner de la répression de ce système pour l'avoir servi toute votre vie sous la casquette de président d'un parti de l'opposition n'ayant jamais participé à aucune élection, n'ayant aucun élu.

C'est en servant cette répression que vous avez assassiné Njawé et Guerandi. C'est en le servant que vous avez essayé de livrer Akere Muna au satrape en jouant le cheval de Troie au sein du mouvement NOW. Heureusement que Alice Sadio eut l'esprit assez averti pour vous démasquer à temps. Et c'est pour ce système répressif que vous avez appelé à voter dernièrement. On est donc d'accord : Vous soutenez l'appareil répressif.

Ce n'est pas bien de votre faute vous savez ? Vous êtes né maudit. C'est cru mais c'est sûrement la vérité la plus sincère qu'on ne vous ait jamais dite. Vous êtes maudit. Tout ce que vous côtoyez vole en éclats ou meurt. C'est pourquoi malgré tout je veux rester gentil avec vous, conscient de ce que cela peut faire dans l'âme que d'avoir à trahir toujours tous ceux qui commettent l'erreur de nous faire confiance...

Voilà ce qu'il faut retenir de votre discours vaseux d'hier : Vous militez pour un appareil répressif à perpétuité.

Que Maurice Kamto fasse profil bas et émette des signes de repentance?

Cette absurdité est justement propre, inhérente à la nature même du système Biya et de ses hommes. Exiger au Camerounais le pardon lorsqu'il exerce son droit constitutionnel qui est supérieur au code pénal ou à une décision préfectorale. Et ça ne commence pas avec Maurice Kamto.
-- lorsque des soldats dans notre pays, se sont un jour assis au milieu de la route pour réclamer leurs primes incessamment détournées par les supérieurs, on leur a exigé de faire pénitence et de demander pardon à Paul Biya.
-- lorsque des Enseignants ayant passé 5années sans salaire dans notre pays ont décidé de sortir manifester vêtus de leurs toges ils ont été arrêtés. On leur a demandé de faire pénitence et de demander pardon au chef de l'État, non sans exiger la dissolution de tous les Fora du syndicat.
-- il en a été de même pour les médecins, menacés en public par Fouda...

Voilà à quoi se résume le jeu démocratique dans notre pays. Des esclaves ont péché en demandant leur pain, ils doivent demander pardon à Dieu.
Revenant au président élu Maurice Kamto, il vous faudra le tuer vous le savez mieux que moi.

Je suis bien amusé par vos allusions lorsque vous lui faites remarquer qu'il est face à des Magistrats militaires. Depuis un mois ces magistrats redoutables de la cour martiale, ces puissants magistrats sont paralysés, incapables de statuer par écrit sur leur compétence ou non à juger le président élu. C'est sûrement parce qu'ils sont très courageux ou parce qu'ils ont pitié de lui n'est-ce pas ?
On n'a que foutre de vos conseils vous comprenez ?? Ces conseils qui demandent aux Camerounais de gentiment courber l'échine, de se soumettre sans résister à votre RÉPRESSION afin de bénéficier de la magnanimité du roi fou. Sur ce coup laissez-moi vous dire que c'est Biya qui voudra bien de la magnanimité du président élu.

Jugez donc Maurice Kamto. Pourquoi vous n'y parvenez pas ? Jugez-le et condamnez-le. Oupss vous en êtes incapables. Aujourd'hui vous avez surtout honte du qu'en-dira-t-on de vos soutiens villageois et aliénés qui pendant trop longtemps vous ont surestimés. Ils ont hâte de voir couler de l'eau sur le côté de Maurice Kamto alors que votre lance n'arrive pas à le transpercer. Rires.

Maurice Kamto et ses alliés représentent la frontière entre vous et le nouveau Cameroun. Votre système répressif s'écroule à leurs pieds pour que vive ce nouveau Cameroun. Vous tomberez !

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le jeudi, 07 novembre 2019 14:56
Afrique subsaharienne francophone : Sept Camerounais figurent dans le top 20 des milliardaires en 2019

Le duo des plus riches d’Afrique francophone pour cette année est camerounais comme c’est d’ailleurs le cas depuis quelques années.…


Danielle Ngono Efondo Publié le jeudi, 07 novembre 2019 14:37
Cameroun : Emprunt de 12,6 milliards de FCFA auprès de la Deutsche Bank d’Espagne pour aménager le lac municipal de Yaoundé

Le 04 novembre 2019, le président de la République, Paul Biya a signé deux actes autorisant le ministre de l’Economie,…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.