24/10
Olivier Bilé: L'Afrique ne sera pas un champ d’expérimentation de vaccins aux agendas cachés
24/10
Hommage: L’honorable Cabral Libii salue la mémoire du Professeur Théophile Yimgaing Moyo
24/10
Mvogo Bogo Rigobert Achille: A jamais dans les mémoires
24/10
Turquie : Erdogan ordonne l’expulsion des ambassadeurs mobilisés pour la libération de l’opposant Kavala
24/10
Utilisation des données: Essentielles à l’élaboration et à la planification des politiques
24/10
Coopération Cameroun -Nigéria
24/10
Infrastructure hydraulique: La remise à niveau a été faite par le comité international de la…
24/10
Jean lambert...Nang: Desperate Can
24/10
Marafa Hamidou Yaya: Le choix de l’action - mes dix ans au Minat
23/10
Climat : L’Arabie saoudite vise la neutralité carbone d’ici à 2060
23/10
Can Total des Nations Total Energies 2021: L’accord Cadre désormais signé
23/10
Stationnement inapproprié des camions: Albert Dzongang menace d’organiser un sit - in à Douala
23/10
Lutte contre le Covid -19 : l’Arabie Saoudite accompagne le Cameroun
23/10
Centre Hospitalier Régional d'Ebolowa: La mise en service est pour bientôt
23/10
Mairie de Douala 5ème: Un jeune homme perd la vie dans les eaux de Makepe…
23/10
Commune d'Afanloum: Angèle Meyanga au côté des populations
23/10
“Unesco Youth ICT BoostCamp for Central Africa”: Le Cameroun vit sa première édition
23/10
Covid -19 et attaque mondiale: Quand la menace sur la liberté d’expression a des répercussions…
23/10
Nécrologie: Théophile Yimgaing Moyo n’est plus
22/10
Problème d’hémodialyse à l’hôpital général de Yaoundé: le premier ministre saisi par le collectif des…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • Hommages: Jean de Dieu Momo salue la mémoire des soldats morts sur le front

Hommages: Jean de Dieu Momo salue la mémoire des soldats morts sur le front

lundi, 20 septembre 2021 22:53 Nicole Ricci Minyem

Alors que les soldats tombent de plus en plus sur le champs de bataille, pendant que certains individus célèbrent la mort de chaque élément des Forces de défense et de sécurité sous le fallacieux prétexte des batailles politiques, le ministre délégué auprès du ministre de la Justice a choisi de leur dire toute sa reconnaissance, au regard des sacrifices consentis au quotidien.

 

Sa lettre 

 

“Braves hommes, vous avez choisi d’exercer un métier difficile, celui de vous consumer pour protéger les vies des hommes, des femmes et des enfants. 

Même les épreuves les plus insoutenables de votre formation n’ont pas entamé votre vaillance. 

 

Vous avez été fortifiés au devoir de veiller comme des sentinelles, lorsque la nation tout entière dort. De neutraliser tout danger qui menace la vie de notre cher et beau pays le Cameroun.

 

Dans cette douloureuse mission, jamais vous n’avez laissé voir vos larmes, jamais l’on a entendu vos cris, jamais votre sang n’a été aussi répandu sur les terres de nos pères. 

 

Sous les vents secs et froids, comme sur le sable chaud du septentrion, vous combattez pour nous.

Dans les eaux froides et les marécages éprouvant de nos côtes, vous combattez pour nous.

Sous les pluies battantes, des forêts et montages du NOSO, vous combattez pour nous. 

 

Vous ne connaissez pas le jour, vous ne connaissez pas la nuit, vous êtes de tout temps. Toujours avec ces treillis, souillés, à chaque fois de sueur, de sang, et de cervelle de vos camarades. Vous ne tenez qu’à une mission ; protéger les Hommes, leurs biens, et l’intégrité du Cameroun.

 

Devant le mépris des uns et l’inconsidération des autres pour votre engagement, vous restez des professionnels. 

Face à la décapitation, l’amputation de vos camarades, vous n’avez pas la parole, car vous incarnez la grande muette. 

 

Face à la guerre que vous imposent même vos frères d’une même mère, vous ne devez pas abandonner, car vous incarnez l’ordre. 

Face à la trahison des riverains pour lesquels vous luttez, vous devez poursuivre votre mission, car vous incarnez le sacrifice.

 

Face aux accusations de ces hommes à la plume, au micro et leurs débatteurs de la pire espèce, vous restez attachés à vos missions, car vous incarnez l’honneur et la fidélité.

 

Face aux cancres politiques qui vous attribuent l’appartenance à un homme, vous restez loyaux, car vous incarnez les forces armées de la nation camerounaise tout entière.

 

Face aux accusations d’un certain type d’organisations et de lobbies politico-financiers, vous ne devez pas vaciller, car vous incarnez la stabilité du pays.

 

Le bénéfice des droits de l’homme, c’est toujours pour les autres et jamais pour vous. Les fortes demandes d’enquêtes, c’est toujours quand l’adversaire n’a pas eu raison de vous. 

 

Soldat victime, reste un oxymore. Toute bavure vous est impardonnable. Car pour certains, vous êtes formés. Comme si la formation suffisait à un médecin pour ne pas faire d’erreur médicale, à un chauffeur de ne pas être auteur d’une hécatombe, à un journaliste de ne pas involontairement divulguer une information erronée, à un tireur de penalty d’en rater un.

 

Qui reconnaîtra votre utilité ? Même pas vos enfants qui à peine nées vous en veulent déjà de grandir loin de votre affection. Même pas vos épouses qui ne profitent jamais assez des doux moments vespéraux rythmés par votre vigueur juvénile. 

 

Malgré tout, je viens vous dire que vous tenez le bon bout et cela gêne les ennemis de la république.

Combattez ! Combattez soldats ! Pour enseigner aux autres l’amour de la patrie, le sens du sacrifice. 

Combattez ! Combattez soldats ! Pour qu’on ne se souvienne pas de votre importance que lorsqu’il se fera tard.

Combattez ! Combattez soldats ! Car vous êtes le dernier verrou, serrez-le encore plus fort.

 

Cette lettre, je vous la devais, en signe de remerciement pour vos vies sacrifiées au nom des nôtres à protéger”. 

 

N.R.M

Leave a comment

Il s’agit d’une promesse faite par le Président de la république en 2011. Le projet de construction de 3000 forages est réactivé…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031