02/12
Besoins énergétiques des entreprises : Accord trouvé entre le Gicam et Eneo pour la couverture…
02/12
Sécurisation des actes d'état civil : Le Bunec lance la phase de numérisation et d'indexation…
02/12
Flambée des coûts des intrants : La Sosucam assure que le sucre sera disponible
02/12
Nord Cameroun : Cimencam en passe d’obtenir un permis pour l’exploitation du marbre
02/12
Lutte contre le Sida/Chantal Biya: «la marche vers l’éradication du Sida est encore longue»
02/12
Séquestration de Maurice Kamto à Douala: Albert Dzongang parle de ce qu'il a vécu
02/12
Récompense: l’écrivaine Djaïli Amadou Amal sacrée Femme d’influence culturelle 2021
01/12
MRC: Maurice Kamto séquestré à Douala, selon son parti politique
01/12
Election à la Fecafoot: la candidature de Maboang Kessack réhabilitée et Samuel Eto’o débouté
30/11
Attaque meurtrière d'Ekondo Titi: le président de la République affirme que ces actes lâches ne…
29/11
Art et culture : Le festival Ecrans noirs remet un prix spécial au président Paul…
29/11
Coopération : La Corée du Sud promet 4 milliards FCFA pour construire 3 campus numériques…
29/11
Expertise publique : La Cour suprême engage les inspecteurs et contrôleurs d’Etat à plus d'objectivité
29/11
Données des sociétés d'assurance : La Beac veut créer une plateforme numérique pour faciliter la…
29/11
Commémoration de la Journée Africaine de la Statistique: ONU Femmes - partenaire du système statistique…
29/11
Le gouvernement condamne les agressions des Homosexuels
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: le gouvernement va traquer les auteurs
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: les missions diplomatiques présentes au Cameroun condamnent
28/11
Coupe d’Afrique des Nations 2021 : La Caf dévoile le prix des billets d’accès au…
28/11
Crises sécuritaires au Cameroun: Perfidie des Ongs
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • Droit de réponse: La réaction de dame Imbert après des “allégations calomnieuses" publiés par le journal “ La Nouvelle”

Droit de réponse: La réaction de dame Imbert après des “allégations calomnieuses" publiés par le journal “ La Nouvelle”

dimanche, 21 novembre 2021 14:23 Nicole Ricci Minyem

Dans une lettre adressée au directeur de publication de ce tabloïd, elle réfute les accusations portées contre sa personne en fustigeant le manque de professionnalisme de ceux qui ont rédigé l’article paru le 15 novembre 2021  

 

“Il m’a été donné de constater que dans la parution du journal “La Nouvelle” du 15 novembre 2021 que vous dirigez (1) un article écrit par monsieur Boris Armelle Mbock affirmait exactement ce qui suit après l’annonce de sa Une: 

 

“Feymania – la grosse arnaque manquée de Mme Imbert”, “ Le Salon Inversé des Approvisionnements des partenariats et des Collectivités Locales (Siapec 20), une initiative de la société Cameroun Investissements Echanges ( ie) que dirige la franco camerounaise Marie-Thérèse Bitye Imbert dévoile la face cachée d’une grosse arnaque visant à spolier les communes camerounaises – Enquête”. 

 

Monsieur le Directeur général, 

 

il s’agit là d’une dénonciation calomnieuse sur (2) deux pages de votre journal. Cette sortie médiatique, qui n’honore pas la presse en général et votre média en particulier, souffre de plusieurs entorses journalistiques qui ont sérieusement porté atteinte à mon image, au Siapec 20 et à la société Cameroun Investissement Échanges dont je suis par ailleurs la promotrice. 

 

Toutes ces informations sont fausses. Il s’agit des déclarations mensongères et de diffamation de la part de votre journal à mon endroit. 

 

En effet, non seulement il n’a été présenté aucun document à l’opinion publique pour étayer les faits supposés d’escroquerie, mais aussi et surtout, il ne ressort nullement de cet article à charge, aucun élément de contradiction, permettant d’assurer l’équilibre et l’objectivité dans le traitement de l’information. 

 

N’ayant jamais été contactée ni même consultée, il va sans dire que l’éditeur que vous êtes, a obligation de fournir une information équilibrée, et de présenter les faits avec objectivité et sans discrimination. 

 

En raison de ce qui précède et du préjudice que j’ai subi, je sollicite de votre part, un droit de réponse dans les conditions prévues par l’article 53 de la loi N°90/052 du 19 décembre 1990 portant communication sociale au Cameroun. 

 

En d’autres termes, j’exige qu’il me soit donné l’opportunité de démentir les allégations avancées par votre journaliste monsieur Boris Armelle Mbock dans la parution de votre journal “La Nouvelle” de lundi prochain ainsi que dans les colonnes du journal en ligne « “Cameroun Web”, avec l’annonce de ce démenti à la Une. 

 

Passé le délai de 48 heures à compter de la réception de la présente et en cas de silence de votre part, j’en tirerai toutes les conséquences de droit. Sachant compter sur votre compréhension, veuillez agréer monsieur le Directeur général nos salutations distinguées”.

 

N.R.M

Leave a comment

Tels sont entre autres les mots prononcés par Célestine Ketcha Courtès – ministre de l’Habitat et du Développement Urbain alors que sur…

Agenda

«December 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031