Discours de fin d’année: André Luther Meka s’en prend aux opposants qui s’adressent aux camerounais au même moment que le Chef de de l’Etat

dimanche, 03 janvier 2021 20:50 Liliane N.

André Luther Meka le militant du Rassemblement démocratique pour le peuple camerounais affirme que ces opposants qui attendent l’heure du discours de fin d’année du Chef de l’Etat pour s’adresser aux compatriotes, ne cherchent qu’à brouiller le message présidentiel.

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook, André Luther Meka appelle tous ceux qui prennent la parole au moment de diffusion du discours de fin d’année du Président de la République, des caqueteurs. Il convient de souligner que le 31 décembre 2020, on a observé que Maurice Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun et Cabral Libii du Parti Camerounais pour la réconciliation nationale ont présenté leur message de fin simultanément avec celui du Chef de l’Etat. André Luther Meka le militant du Rassemblement démocratique pour le peuple camerounais, pense que cette façon de faire vise à remettre en question l’autorité et la légitimité du Président Biya. Il s’agit aussi de brouiller son message.

Retrouvez ci-dessous la tribune d’André Luther Meka  

LES CAQUETEURS DE FIN D'ANNÉE

Cela dure. Depuis la fin de la présidentielle de 2018, certains opposants ou dissidents du RDPC, prennent la parole au même moment, temps solennel du chef de l'Etat pour s'adresser aux camerounais. Dans tous les pays du monde, qui respectent la démocratie, celle qui consacre le choix de la majorité, celle qui respecte leur président, on attend la parole présidentielle. La parole du mandataire du peuple. La parole qui guide, et dévoile les orientations et les réalisations du président garant de la stabilité économique, sécuritaire de la République.

Il n'est pas curieux de constater cette pollution sémantique au temps présidentiel. Le premier déterminant est la négation de son autorité, de sa légitimité.  L'impensé de ces discours est le refus d'accepter que la parole présidentielle préside et surpasse toutes les autres paroles pour donner la voie à la fin de l'année. Dans l'implicite de ces actes, ils sont aussi des " présidents". Des " petits présidents" La République des "petits présidents".

L'autre facteur de ces discoureurs de fin d'année des " petits présidents" est de brouiller le message présidentiel. Une sorte de défiance de la solennité du temps présidentiel. L'astuce étant de diluer l'audience et de dissoudre la captation du message présidentiel. Au fond, l'analyse des audiences pour soupeser l'aura présidentielle et de démontrer à l'international que le président Paul Biya n'est plus écouté. Eux les "presidentiallons"sont plus crédibles et écoutés du peuple.

Les thuriféraires de cette caution de la démocratie à tous les prix nous coûtent chers. Cette démocratie où il faut accepter les marches de révolution, le discrédit de la République dans les réseaux sociaux, les casses des ambassades, les assauts des ambazoniens où les forces de l'ordre doivent réagir par légitime défense et enfin les discours des " petits présidents" au temps faste, solennel du président. La démocratie est-elle à ce prix? J'en doute. Que la République soit reinstaurée!!!!

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.