02/12
Besoins énergétiques des entreprises : Accord trouvé entre le Gicam et Eneo pour la couverture…
02/12
Sécurisation des actes d'état civil : Le Bunec lance la phase de numérisation et d'indexation…
02/12
Flambée des coûts des intrants : La Sosucam assure que le sucre sera disponible
02/12
Nord Cameroun : Cimencam en passe d’obtenir un permis pour l’exploitation du marbre
02/12
Lutte contre le Sida/Chantal Biya: «la marche vers l’éradication du Sida est encore longue»
02/12
Séquestration de Maurice Kamto à Douala: Albert Dzongang parle de ce qu'il a vécu
02/12
Récompense: l’écrivaine Djaïli Amadou Amal sacrée Femme d’influence culturelle 2021
01/12
MRC: Maurice Kamto séquestré à Douala, selon son parti politique
01/12
Election à la Fecafoot: la candidature de Maboang Kessack réhabilitée et Samuel Eto’o débouté
30/11
Attaque meurtrière d'Ekondo Titi: le président de la République affirme que ces actes lâches ne…
29/11
Art et culture : Le festival Ecrans noirs remet un prix spécial au président Paul…
29/11
Coopération : La Corée du Sud promet 4 milliards FCFA pour construire 3 campus numériques…
29/11
Expertise publique : La Cour suprême engage les inspecteurs et contrôleurs d’Etat à plus d'objectivité
29/11
Données des sociétés d'assurance : La Beac veut créer une plateforme numérique pour faciliter la…
29/11
Commémoration de la Journée Africaine de la Statistique: ONU Femmes - partenaire du système statistique…
29/11
Le gouvernement condamne les agressions des Homosexuels
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: le gouvernement va traquer les auteurs
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: les missions diplomatiques présentes au Cameroun condamnent
28/11
Coupe d’Afrique des Nations 2021 : La Caf dévoile le prix des billets d’accès au…
28/11
Crises sécuritaires au Cameroun: Perfidie des Ongs
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • Décès de l’élève de Bamenda et des soldats à Santa: Maurice Kamto tient le régime de Yaoundé pour responsable

Décès de l’élève de Bamenda et des soldats à Santa: Maurice Kamto tient le régime de Yaoundé pour responsable

lundi, 15 novembre 2021 05:41 Liliane N.

Pour Maurice Kamto, le régime de Yaoundé est responsable de ces morts parce qu’il a choisi l'option militaire à la solution politique pour la résolution de la crise dans les zones anglophones.

Le moins qu’on puisse dire est que la semaine dernière jusqu’au weekend qui vient de s’achever, a été particulièrement sanglant dans les régions anglophones à savoir le Nord-Ouest et le Sud-Ouest (Noso). Il y a d’abord eu le décès de l’élève de 8 ans Brandy Tataw qui a été mortellement atteinte par une balle alors qu’elle revenait des classes à Bamenda, le 12 novembre 2021. Et le 13 novembre soit un jour après où la petite a été enterrée, 8 soldats ont été tués dans une embuscade à Santa. Leur véhicule s’est retrouvé sur un Engin explosif improvisé. En rendant hommage à ces personnes défuntes et présentant ses condoléances aux familles éprouvées, Maurice Kamto a jeté le tort au régime de Yaoundé. Il affirme que l’option militaire choisie par celui-ci pour la résolution de la crise anglophone, est la pire. Et elle est la cause de toutes ces morts qu’on enregistre au Noso.   

Retrouvez ci-dessous la déclaration de Maurice Kamto

Sang! Pleurs! Horreurs! Désolation!

Voilà désormais le quotidien de nos compatriotes des régions anglophones de notre pays.

Après la bavure d'un gendarme qui a entraîné la mort de la jeune Caro Louise NDIALLE à l'âge de 4 ans à Buéa, c'est au tour de Bamenda de connaître une scène similaire avec la mort de la jeune TATAW Brandy âgée de 7 ans.

Le lendemain de cette scène tragique, 8 éléments des forces de sécurité et de défense et 1 civil ont perdu la vie à Mbengwi, à  la suite d'une embuscade des séparatistes.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) présente ses sincères condoléances à la famille de la jeune et innocente TATAW Brandy ainsi qu'aux familles des soldats à qui on impose une guerre fratricide et meurtrière.

Nous tenons le régime de Yaoundé pour responsable de tous ces morts : en choisissant l'option militaire à la solution politique pour la résolution de la crise dans les zones anglophones, il a opté pour le pire .

Comme nous n'avons cessé de le répéter, seul un dialogue franc, sincère et inclusif peut mettre un terme à cette guerre de l'arrogance et du mépris. On ne déclare pas la guerre à son peuple en colère, on l'écoute pour comprendre ses préoccupations et avec lui on essaie d'y apporter des solutions adéquates. Telle est la responsabilité des dirigeants, de ceux-là qui ont le sens de l'État, le souci profond de l'unité de la nation, et dont la gloire n'est pas de faire une exhibition de la force brutale face à ceux qu'ils sont censés protéger et élever en dignité.

Notre pays ne peut continuer d'être une nation de deuil permanent, saigné par un aveuglement coupable. Il est plus que temps que tous les Camerounais épris de paix et nourris de fraternité cherchent, même en dehors des structures de ce régime, une solution à cette insupportable tragédie nationale.

Leave a comment

Il s’agit du ministre Laurent Esso de la justice, Lejeune Mbella Mbella des relations extérieures et Marie-Thérèse Abena Ondoa de la femme…

Agenda

«December 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031