31/07
Cameroon: Tenor spends first night at New Bell prison
30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes

Christian Penda Ekoka s'adresse à ses compatriotes

mardi, 03 septembre 2019 15:36 N.R.M

« Ne reportez pas sur vos enfants, les luttes de votre temps » est l’un des messages qui transparaît dans cette lettre écrite par le leader du mouvement "Agir", alors que ses compagnons et lui risquent la peine capitale  

 

« La jeunesse de mon époque a été éduquée et formée pour servir loyalement son pays; agir autrement pour moi revient à le trahir. C'est cet enseignement qui a toujours guidé mon action.

Le 06 septembre 2019, près de huit mois après nos arrestations et détentions arbitraires et illégales, notre procès s'ouvrira enfin devant le tribunal militaire, levant ainsi l'objection de sa compétence pour juger des civils. Ces arrestations ont eu lieu dans le cadre des marches pacifiques organisées par le Mrc, notre allié.

Elles ont donné lieu à diverses accusations imaginaires sans aucun rapport avec la réalité, telles que l'hostilité envers la patrie, la rébellion, l'insurrection, etc. 

Tout au long de notre détention provisoire, la procédure d'enquête et d'instruction a été marquée par une violation permanente de nos droits de la défense : de l'incompétence du tribunal militaire susmentionné, au rejet par la Cour d'appel du même sujet, conformément à la constitution et aux conventions internationales signées par le Cameroun, passant par l’habeas corpus concernant le caractère illégal de nos arrestations. Mais au fond, pouvons-nous attendre la justice d'un État de non droit ? Dois-je oublier que la construction d'un véritable état de droit fait partie de l'objet de notre lutte ?

Vous connaissez mon attachement aux libertés : liberté de penser, liberté d'entreprendre, liberté de croire, etc. Celles-ci constituent le moyen et la finalité du développement. Rappelez-vous qu’il y a cinq siècles, cette bataille pour les libertés a commencé en Angleterre, où le roi avait le droit de vie et de mort sur ses sujets.

Pensez un instant aux Hongkongais qui, avec un revenu par habitant parmi les plus élevés du monde, ne luttent plus pour se nourrir ni se vêtir, mais pour préserver leurs libertés. Il est impératif que nous agissions pour briser les chaînes qui nous maintiennent dans l’esclavage mental: tribalisme, racisme, fétichisme, fatalisme, défaitisme, discrimination fondée sur le sexe, etc., afin de nous engager résolument dans l’aventure humaine de la création de valeur, de la science, de la culture, de la technologie.. .

A cet égard, Agir est un mouvement qui vise à renforcer les capacités de ses membres afin qu'ils réalisent pleinement leur potentiel. Je vais donc à ce procès le cœur léger, la tête haute, conscient de la justesse de mon combat pour la liberté et la dignité de mes compatriotes, en particulier les jeunes et les générations futures.

Quel que soit le résultat, j'ai fait mienne la devise du samouraï : « La mort est plus légère que la feuille du rosier ». En d'autres termes, il vaut mieux mourir libre, comme je l'ai toujours été, que de vivre dans l'aliénation de ma liberté et de ma dignité. Ne reportez pas sur vos enfants, les luttes de votre temps ».

 

Christian Penda Ekoka

 

Président du mouvement "Agir"

 

Leave a comment

Une vingtaine d'entreprises prestataires de chantiers routiers défaillantes de leurs obligations viennent de voir leurs contrats résiliés par le Ministre camerounais des…

Agenda

«August 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031