Belka Tobis à propos de Richard Bona : « Il n’est pas en train de jouer son rôle d’artiste »

jeudi, 31 décembre 2020 10:43 Innocent D.H.

Selon l’artiste musicien camerounais son collègue doit savoir que l’artiste est là pour prôner la paix et non la guerre. Belka Tobis s’exprimait ainsi à la faveur de son invitation au programme hebdomadaire « Dimanche avec vous » le 27 décembre dernier sur Equinoxe Télévision.

 

Revenant sur sa querelle avec Richard Bona, Belka Tobis a déclaré sur Equinoxe Télévision : « C’est un très bon musicien. Mais (…) on n’a pas la même façon de voir les choses. Tout simplement, lui dit que le lion est mort, moi je dis que le lion est vivant. Tout simplement, ça a fait des petits problèmes. J’ai été incompris, c’est tout simplement ça ».

En le clash entre les deux artistes musiciens camerounais a été provoqué sur les médias, tout étant parti d’une chanson de Richard Bona. En effet, dans sa chanson intitulée « Allo Fokou », celui-ci appelle le Président Paul Biya à quitter le pouvoir. Une composition qui n’est pas du goût de son collègue, Belka Tobis qui dira depuis la France dans une autre chanson : « On ne veut pas la haine chez nous ».

Sur Radio France internationale (Rfi), Belka Tobis indiquait déjà : « Je n’ai rien contre Richard Bona, qui est d’ailleurs un très grand musicien que j’apprécie. Mais le seul bémol est qu’il prône la guerre. Mais moi, je prône la paix. Il n’est pas en train de jouer son rôle d’artiste. L’artiste est là pour la paix et non pour la guerre. J’aimerais vraiment, si Richard Bona veut participer, faire évoluer son pays le Cameroun, qu’il parle vraiment, qu’il essaie un peu d’apaiser tous les Camerounais. Je veux qu’on passe par le dialogue que le Président de la République camerounais a donné, Monsieur Paul Biya. Mon seul parti politique, c’est la paix. Après soixante ans d’indépendance, je n’aimerais pas qu’il ait la guerre dans mon pays. Je veux qu’on avance. J’aimerais que nos enfants avancent dans la paix ».

Traitant son collègue de « pseudo artiste », Richard Bona répliquait : « Si vous voulez créer une polémique avec quelqu’un, mais trouvez-moi un élément de référence ou un élément d’équivalence pour qu’il y ait polémique. Il faut qu’il y ait un élément de comparaison pour qu’il y ait polémique. Polémique avec qui ? ».

Innocent D H

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.