30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes
29/07
Exactions de boko haram à l’Extrême-Nord: Beti Assomo au chevet des militaires blessés
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • Affaire Camus Mimb: le ministre Jean De Dieu Momo décide de garder désormais le silence

Affaire Camus Mimb: le ministre Jean De Dieu Momo décide de garder désormais le silence

jeudi, 24 juin 2021 14:22 Liliane N.

Jean De Dieu Momo le ministre délégué auprès du ministre de la Justice souhaite ne pas semer la confusion entre ses positions personnelles et celle du gouvernement, au sujet de l’affaire Martin Camus Mimb-Malicka Bayemi.   

Depuis le début de l’affaire Martin Camus Mimb-Malicka Bayemi, Jean De Dieu Momo le ministre délégué (Mindel) auprès du ministre de la Justice s’est positionné en faveur du journaliste. Il avait même laissé penser aussi que Martin Camus Mimb le promoteur de Radio Sport Infos (RSI) était victime d’un complot qui viserait à l’écarter de la Coupe d’Afrique des Nations qui va se jouer au Cameroun l’année prochaine. Jusque-là, ces sorties même si elles n’étaient pas appréciées, elles n’avaient pas encore créé un tollé général. Il a fallu que le Mindel dans un argumentaire qui pourrait bien dédouaner Camus Mimb, fasse allusion à l’article 346 du Code pénal, pour susciter l’indignation de la quasi-totalité des internautes.

Seulement, du fait de son poste au sein du gouvernement, ses différentes sorties sur l’affaire susmentionnée, ont failli créer la confusion avec la position des autorités. En conférence de presse, le Pr Marie Théhrèse Abena Ondoa a indiqué et précisé que le gouvernement condamne ce qui s’est passé le mercredi 16 juin 2021, dans le bureau de Martin Camus Mimb. Dans une publication faite sur sa page Facebook, le Mindel a tenu lui aussi à indiquer que ses positions sur cette affaire, ne sont nullement celles du gouvernement. Et d’ailleurs, il est allé plus loin en déclarant, qu’il gardera désormais le silence et fait entièrement confiance à la justice.

Retrouvez ci-dessous la publication du ministre Momo

“ Vox populi vox dei. J’ai compris et entendu la condamnation unanime qui fuse de notre peuple profond et qui m’amène à faire les précisions suivantes:

1/Des confrères avocats se sont constitués pour cette affaire de mœurs qui secoue la toile pour laquelle nous devons exiger la pleine et totale lumière. Nous ne pouvons tolérer dans notre société les déviances et les atteintes aux mœurs. À partir de ce moment et n’étant pas constitué comme avocat pour personne, je ne saurais prendre une position qui risque de compromettre la défense des parties, l’affaire pouvant avoir des conséquences judiciaires. J’apporterai tout mon soutien à la loi et à la manifestation de la vérité.

2/ Je tiens à rappeler pour le souligner que cette page Fo’o Dzakeutonpoug1er n’est pas celle du ministre Momo Jean de Dieu mais celle d’un citoyen lambda qui prend part aux débats publics. Les idées émises sur cette page ne sauraient engager le gouvernement dont il n’est pas le porte-parole. Mais je comprends que la ligne de démarcation entre les deux personnages peut être difficile à cerner.

3/ Je souligne aussi que Me Momo est le président national d’un parti politique de l’opposition, le PADDEC et à ce titre peut s’exprimer sur les affaires de la cité sans engager le gouvernement.

4/ Enfin Me Momo est un avocat des droits de l’homme soucieux de défendre et de protéger aussi bien la liberté d’expression que la présomption d’innocence qui sont des valeurs qui fondent la démocratie. Sans ces droits n’importe lequel d’entre nous peut être publiquement lynché sans qu’aucune preuve de sa culpabilité n’ait été rapportée.

5/ Ceci étant dit, je note que beaucoup de personnes indexent la qualité de membre du gouvernement pour fustiger la sortie de Fo’o Dzakeutonpoug. En conséquence et pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, je retire tout ce que j’ai écrit dans cette affaire qui pourrait compromettre la moralité gouvernementale et renonce désormais à prendre position dans le genre d’affaire qui est sur la place publique et garderai désormais une parfaite neutralité axiologique à l’avenir.

 

Fo’o Dzakeutonpoug1er  

Leave a comment

Dans un tweet largement relayé ce mardi par les médias et les réseaux sociaux, le Chef de l’Etat camerounais appelle ses compatriotes…

Agenda

«July 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031