02/12
Besoins énergétiques des entreprises : Accord trouvé entre le Gicam et Eneo pour la couverture…
02/12
Sécurisation des actes d'état civil : Le Bunec lance la phase de numérisation et d'indexation…
02/12
Flambée des coûts des intrants : La Sosucam assure que le sucre sera disponible
02/12
Nord Cameroun : Cimencam en passe d’obtenir un permis pour l’exploitation du marbre
02/12
Lutte contre le Sida/Chantal Biya: «la marche vers l’éradication du Sida est encore longue»
02/12
Séquestration de Maurice Kamto à Douala: Albert Dzongang parle de ce qu'il a vécu
02/12
Récompense: l’écrivaine Djaïli Amadou Amal sacrée Femme d’influence culturelle 2021
01/12
MRC: Maurice Kamto séquestré à Douala, selon son parti politique
01/12
Election à la Fecafoot: la candidature de Maboang Kessack réhabilitée et Samuel Eto’o débouté
30/11
Attaque meurtrière d'Ekondo Titi: le président de la République affirme que ces actes lâches ne…
29/11
Art et culture : Le festival Ecrans noirs remet un prix spécial au président Paul…
29/11
Coopération : La Corée du Sud promet 4 milliards FCFA pour construire 3 campus numériques…
29/11
Expertise publique : La Cour suprême engage les inspecteurs et contrôleurs d’Etat à plus d'objectivité
29/11
Données des sociétés d'assurance : La Beac veut créer une plateforme numérique pour faciliter la…
29/11
Commémoration de la Journée Africaine de la Statistique: ONU Femmes - partenaire du système statistique…
29/11
Le gouvernement condamne les agressions des Homosexuels
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: le gouvernement va traquer les auteurs
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: les missions diplomatiques présentes au Cameroun condamnent
28/11
Coupe d’Afrique des Nations 2021 : La Caf dévoile le prix des billets d’accès au…
28/11
Crises sécuritaires au Cameroun: Perfidie des Ongs
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • “ Non à l’école: Vocabulaire commun de l’international obscurantiste au Cameroun”

“ Non à l’école: Vocabulaire commun de l’international obscurantiste au Cameroun”

lundi, 22 novembre 2021 15:35 Nicole Ricci Minyem

C’est ainsi qu’on pourrait résumer l'éditorial du Capitaine de Vaisseau Atonfack Guemo - chef de Division de la Communication - ministère de la Défense proposé samedi dernier sur les antennes de nos confrères de la Crtv

 

“Les succédanés Camerounais de certaines agitations saisonnières semblent se nourrir d’une schizophrénie particulièrement morbide de l’école, et par - dessus tout, ce qu’elle transmet. 

 

Une haine fondamentale du savoir qui transparaît aussi bien dans les dénominations qu’au travers des mots d’ordre. boko haram ou éducation interdite, dead school, autrement dit école morte, sont ainsi des variantes linguistiques du projet commun aux membres de l’internationale obscurantiste sévissant au Cameroun. 

 

La matérialisation de cet état de névrose se décline en l’incendie, la destruction des écoles par les terroristes, quand celles - ci ne sont pas transformées en bases de repli.

 

Dans cette entreprise visant à rayer de la carte la fontaine de la science, les aspirants à l’élévation morale et intellectuelle sont torturés, mutilés et trucidés sur le chemin de l’école, et jusque dans les salles de classe. 

 

Et comme si le tréfonds de l’absurdité n’avait pas encore été atteint, voici que l’on vient à faire exploser des bombes dans les amphithéâtres, dans la recherche manifestement désespérée du carnage qui pourrait enfin sonner le tocsin de la fréquentation des temples du savoir. 

 

Un combat perdu longtemps à l’avance, tant la ténébreuse ambition attente à notre jeunesse, dans son intangible essence. Car, et même si quelques esprits mal tournés peuvent se laisser aller à de telles élucubrations, reste qu’il est humainement impossible d’éteindre en notre jeunesse le désir de curiosité qui l’anime, cette ardente quête de l’âme en perpétuel accomplissement, avant d’être un élan de coeur jamais complètement assouvi, puis une perspective toujours renouvelée de la raison.

 

À l’appui de cette inclination toute naturelle à la compréhension de la disposition des constituants matériels de l’univers qui l’entoure, la jeunesse Camerounaise est consciente de ce que son épanouissement est tributaire de sa capacité à découvrir, inventer, innover et décider, toutes aptitudes ne s'acquérant que par une fréquentation assidue de l’école, préoccupations dont voudraient la dispenser les révolutionnaires du dogme rétrograde, ceux qui proposent les ténèbres en lieu et place de la lumière , la violence, le désordre et la dissension plutôt que le calme, l’ordre et la paix, l’ignorance à la place de la connaissance, l’abrutissement au lieu de l’épanouissement; Une fois de plus en pure perte. 

 

L’attentat à l’explosif à l’université de Buea aurait pu se solder par une hécatombe. Il n’en a rien été, la nature elle même ayant pris fait et cause pour les mendiants du savoir./.”     

 

N.R.M

Leave a comment

Après la promulgation de la loi sur le Code général des Collectivités territoriales décentralisées (CTD) par le Chef de l’Etat rendu public…

Agenda

«December 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031