Salaires impayés des joueurs : La Fecafoot a jusqu'au 04 mars 2019 pour trouver une solution

vendredi, 22 février 2019 06:53 Liliane N.

C’est le temps que lui laisse la Fédération international de football association (Fifa).

 

En sa posture de Secrétaire général (Sg) de la Fifa Fatma Samoura a fait parvenir une correspondance à Seidou Mbombo Njoya le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Ladite correspondance date du 18 février 2019, c’est-à-dire lundi dernier. Elle porte sur les salaires impayés des joueurs des clubs camerounais. La Fifa est ferme avec la Fecafoot à qui elle donne une date butoir du 4 mars 2019 pour remédier au problème. Pour la Fifa, il est de « la responsabilité de la Fecafoot de veiller au respect des droits de ses joueurs professionnels ». Si l’instance faîtière du football camerounais ne trouve pas un moyen pour contraindre les clubs concernés au paiement de leurs dettes, la Fifa a le pouvoir de frapper ceux-ci sur le plan administratif.

Cette affaire de salaires impayés par les clubs a été révélée au grand jour par le Syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc) dirigé par Gérémi Njitap, l’ancien Lion indomptable. Dans l’enquête menée par ledit Syndicat, il est rapporté que 24 des 33 clubs en ligue un et deux ne s’acquittent pas de leurs obligations salariales envers les joueurs.     

L’enquête révèle que pour le compte des saisons 2017-2018 et 2018-2019, seuls « Coton sport, Stade Renard, Ums, Eding, Yong sport, Bamboutos et dans une certaine mesure Dynamo paient régulièrement leurs joueurs », selon Jacques Marcel Itiga Itiga, le responsable de la communication du Synafoc. Pour ce qui est d’Apejes de Mfou, le Syndicat note deux mois d’impayés pour le compte de la saison passée. Racing de Bafoussam est dans la classe des pires. Depuis 2017, il n’y a eu ni salaires, ni primes de signatures. Le Tkc pour sa part a choisi de ne servir que les primes de signature aux joueurs pour la saison dernière et a repris la saison avec le même traitement.

Au Dragon de Yaoundé, il n’y a pas de salaire mais les primes de match sont assurées, tandis que les primes de signatures se paient à la tête du joueur. A l’Unisport du Haut Nkam on a versé un mois de salaire et les plus chanceux en ont reçu deux. Le Synafoc n’entend pas s’arrêter juste au niveau de cette enquête. Il pense que la démarche administrative entamée finira par porter ses fruits. Il convient de mentionner que le Syndicat dans son enquête a trouvé qu’il y a eu seulement 8 clubs évoluant dans les championnats professionnels (Coton, UMS, Stade Renard, Yong sport, Eding sport, Bamboutos, Dynamo, Panthère) qui se sont acquittés de leurs obligations vis-à-vis de leurs joueurs au cours de la saison 2017-2018 et de celle qui démarre.  

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 21 juillet 2020 08:08
Produits pétroliers : Le Cameroun lance un appel d’offres international de 465 000 tonnes

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba vient de lancer un avis d’appel d’offres pour…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 17 juillet 2020 15:52
Transport aérien : Le Président Paul Biya ordonne la privatisation de la Camair-Co

C’est la quintessence d’une correspondance adressée le 14 juillet dernier au Premier ministre, Chef du Gouvernement par le Secrétaire général…


Santé

Liliane N. Publié le jeudi, 09 juillet 2020 14:44
Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical

La nouvelle invention d’Arthur Zang qu’il a baptisée Oxynnet peut bien servir en cette période crise sanitaire. Arthur Zang vient…


N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.