Mondial 2022 : Le Qatar accueillera 32 équipes et non à 48

jeudi, 23 mai 2019 10:16 Danielle Ngono Efondo

La Fifa avait le projet de porter de 32 à 48 le nombre d'équipes participant à la Coupe du monde 2022 au Qatar, avec des rencontres dans au moins un pays voisin. Mais la fédération internationale a finalement décidé d'abandonner ce projet, mercredi 22 mai.

 

La Fifa qui avait présenté en mai une étude de faisabilité du passage de 32 à 48 équipes dès 2022 à l'ordre du jour dès son prochain congrès à Paris, en juin, a indiqué dans un communiqué que, « dans les circonstances actuelles, une telle proposition ne pouvait être mise en œuvre ».

 

« La Fifa et le Qatar ont conjointement exploré toutes les possibilités pour accroître le nombre d'équipes de 32 à 48 en impliquant des pays voisins », explique le communiqué. La Fifa et le Qatar ont « également étudié la possibilité pour le Qatar d'accueillir le tournoi à 48 équipes en abaissant notamment les exigences de la Fifa », ajoute l'instance. Mais une analyse commune a conclu qu'en raison « de l'avancée des préparatifs, plus de temps était nécessaire et une décision ne pouvait être prise avant juin. Il a donc été décidé de ne pas aller plus loin dans cette option ». Le Mondial-2022 au Qatar conserve son format original avec 32 équipes et « aucune proposition ne sera soumise au congrès de la Fifa le 5 juin à Paris », conclut l'instance.

 

Cette annonce sonne comme un échec pour le président de la FIFA, Gianni Infantino qui, s'était démené un peu partout dans le monde pour défendre son projet, avec apparemment l'appui de l'Arabie saoudite.

 

En effet, c’est lors de la promotion de la réforme en 2017, que la Fifa avait évoqué une répartition des 48 équipes en 16 groupes de trois lors de la phase de poules. Chaque nation aurait dû jouer deux matchs contre trois aujourd'hui pour se qualifier en seizièmes de finale et non plus en huitièmes.

 

Le projet de Gianni Infantino, se heurtait à un obstacle géopolitique majeur avec le blocus imposé au Qatar par plusieurs pays voisins. « L’implication de ces pays dans l’organisation du tournoi conjointement avec le Qatar implique la levée de ce blocus, en particulier la levée des restrictions sur les mouvements de personnes et de biens », soulignait ainsi l’étude de faisabilité soumise en mai aux membres du Conseil de la FIFA.

 

Cette étude de faisabilité consultée par l’AFP, assurait également qu’une Coupe du monde au Qatar avec 48 équipes au lieu de 32 générerait « entre 300 et 400 M USD (entre 265 et 354 M EUR) de revenus supplémentaires ».

 

Danielle Ngono Efondo

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.