Le Cnosc et le Minsep liés par un cadre d’amour et d’intérêts

lundi, 11 mars 2019 14:00 Innocent D H

Un document a été signé la semaine dernière à Yaoundé par les hautes autorités de ces entités. L’accord cadre, vise à faciliter leur collaboration pour la préparation et la participation du Cameroun aux jeux multisports internationaux placés sous l’égide du Comité international olympique (CIO).

 

Le Ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep) en tant qu’instance de l’Etat chargée de définir la politique du sport sur l’échiquier national, le Comité national olympique et sportif camerounais (Cnosc) sont tenus de s’arrimer à cette vision politique en vue de sa mise en œuvre. Le Cnosc est régi par la charte olympique, laquelle charte doit être connue et respectée par les pouvoirs publics ainsi que tous les maillons du mouvement sportif camerounais. C’est dans cette optique qu’il est de bon ton de trouver un consensus, une plateforme qui doit servir de boussole pour la promotion et la pratique du sport olympique entre les deux acteurs incontournables. Et cet accord cadre dont le document vient d’être paraphé à l’immeuble Etoile en est une des bases légales de référence.

Les implications de cet accord cadre

Il faut à priori indiquer que ce document est porteur de responsabilités à l’égard des deux organes d’encadrement du sport. Le Minsep et le Cnosc se doivent désormais marcher suivant les lois, normes et règlements en matière du sport au Cameroun, contenu dans ledit accord. Chacune des deux parties devra donc jouer pleinement son rôle pour l’atteinte de cet objectif.

 

« Par le passé, l’on a noté comme un chevauchement de responsabilités entre ces organes du sport camerounais. Chacun pensait bien faire son travail à son niveau en s’arrogeant certaines prérogatives », a laissé entendre le Secrétaire du Comité national olympique et sportif camerounais David Odjong invité dans l’émission sportive « Sport et rythme » sur le Poste national de la CRTV ce dimanche. Cet accord vient demander aux uns et autres de travailler en parfaite collaboration pour le bien du mouvement sportif national. Pour le CNOSC, il s’agit des règlements et de la charte olympiques. Quant au ministère des sports, il s’agit des textes qui régissent le Comité national olympique ainsi que la loi camerounaise sur les Activités physiques et sportives (APS).

Ce qui revient au Comité national olympique

La charte olympique précise dans ses dispositions pertinentes que c’est le Comité olympique qui constitue et dirige la délégation camerounaise aux compétitions internationales multisports placées sous l’égide du CIO.

Cependant le ministère des sports doit veiller à ce que le Cnosc fasse ce travail dans le cadre des lois et règlements du sport et de la politique nationale du sport. Ce qui veut dire que le rôle de suivi est effectué par ministère des sports et celui opérationnel par le Cnosc.

Au-delà des compétitions nationales, il y a des jeux nationaux comme les dixiades qui sont un événement qui doit être organisé par le Comité national olympique et sportif en collaboration avec le Ministère des sports et dans la prise en compte du protocole qui vient d’être signé.

 

Leave a comment