Le Chan aura lieu du 04 au 20 avril 2020 au Cameroun

mercredi, 06 novembre 2019 09:15 Otric N.

C’est le ministre des Sports et de l’Education civique, qui vient de faire cette précision.

Depuis quelques mois, l’on note des hésitations de la Confédération africaine de football (Caf) sur le Chan. L’instance faîtière du football africain hésite quant à la détermination des sites et de la date de la compétition. Pour le ministre des Sports camerounais, la Caf depuis 2017, procède à un recadrage progressif des standards et calendriers de l’ensemble des compétitions.
« En ce qui concerne le Chan précisément, il est  question pour l’instance faîtière du football africain, de déterminer une date après concertation avec ses différents partenaires qui prenne en compte les autres compétitions qu’elle organise. C’est ainsi que nous avons engagé des échanges avec la Caf sur les questions liées à la date et aux villes-sites.  Échanges qui se sont consolidés lors de la mission d’inspection que la Caf a effectué au Cameroun du 24 au 30 septembre 2019 ».

« En ce qui concerne la date, la période du 04 au 25 avril 2020 est récemment proposée par la Caf au lieu de la période juin-juillet 2020 initialement envisagée. Ceci, au regard d’un aménagement général du calendrier des compétitions internationales de la Fifa et de la Caf. C’est pour éviter des chevauchements avec les autres compétitions  d’envergure. Ainsi, elle a indiqué les sites de compétitions préférentiels pour l’organisation  du Chan », précise le ministre.
Pour le choix des sites de la compétions, on propose certaines villes, à la Caf. Il s’agit de Yaoundé-Mfandéna, Douala-Japoma, Douala-Bépanda et Buéa-Limbe. Ce qui est en cohérence avec le format de la compétition Chan, soit 16 équipes sur 4 sites. « La Caf choisi l’option d’une certaine concentration des activités du Chan sur Yaoundé, Douala et Buea/Limbe. Elle a priorisé les sites en considérant un certain nombre de facteurs, au nombre desquels le niveau d’avancement des travaux et la disponibilité projetée des infrastructures au moment de la compétition, notamment les stades et hôtels ».
« Je voudrais préciser que contrairement à certaines  supputations, ce choix ne constitue ni une discrimination subjective, ni une mise à l’écart des autres sites, ni une sanction, ni une disqualification », affirme le ministre. « Toutefois, au regard d’une certaine agitation médiatique, on ne peut pas faire l’économie d’une demande d’éclairage sur certains sites qui n’ont pas été retenus comme Garoua et Bafoussam », lance ce dernier.
 
Otric N.
 

Leave a comment

Economie

Danielle Ngono Efondo Publié le jeudi, 14 novembre 2019 12:13
Cameroun : 15 entreprises forestières suspendues pour exploitation illégale

Le ministre camerounais des Forêts et de la Faune (Minfof), Jules Doret Ndongo, dans un communiqué rendu public, a suspendu…


Innocent D H Publié le jeudi, 14 novembre 2019 12:07
Cemac : La Beac confirme le ravitaillement en pièces de monnaie au cours de ce mois de novembre 2019

Le 08 novembre dernier, l’assurance a été donnée à Yaoundé par Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de la Banque des…


Santé

Danielle Ngono Efondo Publié le vendredi, 15 novembre 2019 09:15
Journée mondiale du diabète : SOS Médecins Cameroun invite le grand public à une conférence sur la maladie le 18 novembre

Hier jeudi 14 novembre, comme chaque année, a été célébré la journée mondiale du diabète. Organisée par la Fédération Internationale…


Marie MGUE Publié le jeudi, 14 novembre 2019 10:55
Santé : Le suicide serait la deuxième cause de décès chez les jeunes

Selon l’Unicef, le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes de 15-19 ans dans le monde. Un…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.