Football: le gouvernement a officiellement accepté d’organiser la CAN 2021

dimanche, 09 décembre 2018 13:04 Mfoungo

L’information est donnée ce samedi par Africa 24. Selon la télévision panafricaine, le gouvernement camerounais a accepté officiellement l’organisation de la CAN 2021 tel que proposé par le président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad. La proposition est parvenue au président Paul Biya qui l’a accepté.

Mercredi, le sujet avait été abordé au cours d’une session du Comité central d’organisation de la Can 2019 à laquelle ont pris part plusieurs membres du gouvernement camerounais. Lors de cette rencontre, des mesures avaient été adoptées pour favoriser la candidature du Cameroun à la CAN 2021, notamment cesser toute communication officielle et procédure visant à incriminer la Caf.

Le gouvernement s’est également engagé à mener à bout les travaux de construction et de réaménagement des infrastructures sportifs, hôteliers, aéroportuaires et routières, sans lesquels le Cameroun ne pourrait remplir les exigences de la Caf.

Le 3 décembre, dans une interview à la chaîne Afrique Média TV, le président Ahmad a étonné en annonçant que la Confédération voulait que le Cameroun récupère l’organisation de la CAN 2021 et que la CAF souhaitait confier à la Côte d’Ivoire une édition 2023 déjà promise à la Guinée. Les autorités camerounaises, auxquelles la CAF venait de retirer la CAN 2019, et surtout ivoiriennes, censées abriter la CAN 2021, se sont déclarées très surprises par cette annonce du Malgache et ne pas avoir été consultées par la CAF.

« Par certains canaux, il y avait déjà des contacts officieux avec les deux pays, la Côte d’Ivoire et le Cameroun, a assuré Constant Omari. A partir du moment où nous n’avions pas encore reçu le répondant de la Côte d’Ivoire, notre président Ahmad n’était chargé que d’annoncer la décision [concernant le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, Ndlr]. La nuit-même durant laquelle nous avons reçu la confirmation du Cameroun, le président a signé une lettre à l’attention du chef de l’Etat camerounais pour confirmer que les Camerounais avaient la CAN 2021.Vingt-quatre heures après, nous avons reçu le retour de la Côte d’Ivoire. Le dimanche [2 décembre], la lettre a été adressée à la Côte d’Ivoire ».

Ahmad a indiqué que les Ivoiriens ne seraient pas prêts dans deux ans et demi pour organiser la CAN 2021. Une déclaration qui a choqué en Côte d’Ivoire où l’on estime avoir suffisamment de temps pour boucler tous les chantiers. « Vous parlez à un ingénieur spécialisé, a argué Constant Omari. Un stade ne se construit pas en deux ans, ne nous leurrons pas ! Allez en Côte d’Ivoire aujourd’hui et vérifiez à quel niveau d’avancement sont les travaux du grand stade [d’Epimbé, Ndlr]. […] Concernant les hôtels et le cahier des charges de la CAF, la CAF refuse les motels et autres villas. Il faut des hôtels. L’infrastructure routière, elle, ne fait pas défaut en Côte d’Ivoire. Mais il y a des choses sur lesquelles ils sont en retard. […] ».

Rappelons que le Cameroun ne sera pas disqualifié des éliminatoires de la CAN 2019, malgré l'article 92 du règlement de la compétition. Celui-ci prévoit en effet qu'un pays hôte auquel la CAF retire l'organisation du tournoi est disqualifié, si ce retrait a lieu moins d'un an avant la phase finale. Les Camerounais joueront donc leur place en phase finale face aux Comores, en mars 2019.

« Ce n’est pas un tour de passe-passe. Qui peut le plus peut le moins. Le règlement a été adopté par le Comité exécutif et c’est lui qui l’applique, a justifié Constant Omari. On n’a pas appliqué le volet sanction parce qu’on a tenu compte de certains facteurs. Il y un pays qui mobilise des moyens colossaux. Mais malheureusement, il y a des aléas liés aux états d’avancement des chantiers. Donc, on ne va pas le punir deux fois. […] Au jour d’aujourd’hui, le Cameroun est qualifié. […] Si les Comores gagnent, le résultat va jouer. […] Le Cameroun n’est pas exclu. [...] Ils doivent se qualifier sur le terrain ».

Otric N.

 

Leave a comment