Football jeunes : L’international camerounais Fabrice Ondoa a présenté son académie de football

mercredi, 22 mai 2019 13:27 Danielle Ngono Efondo

Permettre aux plus jeunes de devenir des footballeurs professionnels ou simplement des hommes bien formés, tel est l’objectif de l’international camerounais Fabrice Ondoa. En effet, Le gardien du KV Ostende (Belgique), a procédé mardi 21 mai à Yaoundé, au cours d’une rencontre avec les hommes de médias, au lancement officiel d’une académie qui porte son nom.

 

Fabrice Ondoa, présélectionné par le coach Clarence Seedorf pour la CAN 2019, songe déjà à l’héritage qu’il va léguer au football camerounais, quoi qu’étant encore en activité. C’est au cours d’une rencontre avec les hommes de médias hier mardi, que le gardien camerounais a présenté l’académie « Fabrice Ondoa FC ».

 

« Il s’agit de l’ancienne Académie As Valence qui a guidé mes premiers pas dans le football. Au lieu de mettre sur pied un nouveau centre de formation, j’ai voulu exprimer ma gratitude à cette école qui a grandement contribué à façonner l’homme et le footballeur que je suis aujourd’hui. D’où la mutation de As Valence en Académie Fabrice Ondoa », a expliqué le champion d’Afrique 2017.

 

Notons que, cette structure est née du re-lifting de l’Académie AS Valence de Yaoundé, qui a vu germer l’international camerounais, avant qu’il n’aille se raffiner à la Fundesport (de Samuel Eto’o), et plus tard à la Masia (FC Barcelone). L’académie Fabrice Ondoa FC ne veut pas seulement former des footballeurs professionnels, capables d’évoluer dans les plus grands clubs de la planète. Mais, se propose également de faire de ses jeunes pensionnaires des hommes à la tête bien faite, à même de s’intégrer sur le plan socioprofessionnel. D’où son slogan : «lier le football à l’éducation et à la scolarisation pour un avenir meilleur ».

 

Conscient du défi à relever, le jeune lion s’est noué d’amitié avec de nombreux partenaires tels l »équipementier Puma, l’ONG Unicef, qui pourront soutenir son projet. «Nous bénéficions du soutien et de l’accompagnement de prestigieux organismes à l’instar de l’Unicef, pour le volet éducatif. En ce qui concerne le côté sportif, des encadreurs hautement qualifiés seront là pour assurer la détection, la formation et le suivi des jeunes pensionnaires », rassure l’ambassadeur de l’Unicef qu'il est. Et de conclure : « Sans avoir la prétention de faire une révolution, nous voulons apporter, notre pierre à la construction de ce football qui m’a tant donné, afin d’obtenir d’autres Roger Milla, Samuel Eto’o, Fabrice Ondoa etc. »

 

Danielle Ngono Efondo

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.