Coupe du monde militaire de football féminin : le Cameroun désiste faute d’argent

samedi, 01 février 2020 13:04 Stéphane NZESSEU

Le ministre de la défense, dans un courrier confidentiel qui a apparu la nuit dernière sur les réseaux sociaux, écrit au CISM (Comité International du Sport Militaire) pour annoncer le désistement du Cameroun pour l’organisation de la Coupe du Monde Militaire de Football Féminin 2020.

 

La compétition devrait se tenir en juin 2020. C’est donc à moins de cinq mois du début de la compétition que le Cameroun se rend compte qu’il ne sera pas à la hauteur de l’organisation d’une compétition d’envergure internationale. Dans son courrier, Joseph Beti Assomo dit clairement que c’est faute de moyens financiers que notre pays ne peut plus tenir ses engagements.

 

Une situation que le ministre regrette. « J’ai le regret de vous annoncer que le Cameroun se retire de l’organisation de cette compétition qui devait se tenir du 20 juin au 7 juillet à Yaoundé. En effet, les contraintes financières que nous imposent l’organisation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) en avril 2020 et le rapprochement de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en janvier 2021 au lieu de juin de la mène année ne nous permettent pas en dépit de notre engagement et de notre enthousiasme d’organiser sereinement cette compétition internationale. Les désagréments engendrés tout en restant fermement attaché aux idéaux et de solidarité prônés par le CISM »

 

Comment comprendre que le ministre évoque aujourd’hui l’organisation du CHAN et de la CAN pour désister de l’organisation de la Coupe du Monde Militaire ? Or, depuis la dernière visite d’inspection du CISM en Avril 2019, le Cameroun savait déjà qu’il organiserait le CHAN en 2020. De plus, c’est le Cameroun qui a décidé de déporter la date de tenue de cette compétition à Avril 2020. Ce qui occasionne d’ailleurs le forfait de certaines équipes. D’un autre côté, c’est toujours le Cameroun qui a choisi de déplacer la phase finale de la CAN de Juin 2021 à Janvier 2021. Comment justifier donc l’inorganisation d’une compétition par une programmation décidée par ce même Cameroun ?

Quand le ministre de la défense parle de manque d’argent, ça craint. Serait-ce un mauvais augure, ou une annonce subliminale de ce qui va se passer dans les prochains jours pour ce qui concerne la CAN 2021 ? Pour rappel, les lionnes indomptables militaire étaient absentes de la dernière édition de la coupe du monde qui s’est déroulée au Texas aux États-Unis en 2018, pour défaut de visas.                                 

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.