CAN 2021 : Le nombre d’ouvriers va tripler au Stade Olembe

vendredi, 31 janvier 2020 08:34 Liliane N.

Il est prévu que cet ajout du personnel soit effectif dès le mois de février 2020.

 

Il s’agit d’une des résolutions prises après la visite du 29 janvier 2020, de Narcisse Mouelle Kombi le Ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) au Stade Olembe. Le Minsep lors de cette visite était accompagné de Naséri Paul Bea le Gouverneur de la région du Centre, du président du Comité du site de Yaoundé et du Secrétaire général de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Mouelle Kombi qui a aussi qualité de président du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Cocan), a instruit qu’il y ait une forte mobilisation, une pro-activité, une collaboration de l'ensemble des parties prenantes. 

Le but de ces recommandations étant qu’on parvienne à la livraison à temps  du complexe sportif Olembe. Aussi l’objectif est de livrer un complexe respectant les normes établies dans le cahier de charges de la CAN 2021. L’une des résolutions prises donc pour atteindre les buts susmentionnés, est de tripler le personnel qui travaille dans le complexe. L’effectif utilisé par Piccini et actuellement en service étant de 220 personnes. Les travaux sont rendus à leur phase terminale selon le chef  de l'équipe technique. Pour cela, il a été décidé que la mesure sera effective dès le mois de février 2020. On a pu constater par ailleurs que les travaux de l'aire de jeu principal qui sont poursuivis par Magil «avancent normalement». Dès le mois d'avril 2020, il est prévu que ces aires seront toutes verdoyantes.

A titre de rappel, les travaux d’Olembe ont été repris à l’entreprise italienne Piccini. Ils ont été confiés à Magil. en opérant ce changement, Narcisse Mouelle Kombi avait alors déclaré dans un entretien avec le journal Le Jour, « la décision de résiliation du contrat de Piccini que je viens de prendre, sur très hautes instructions de la hiérarchie, en ma qualité de Maître d’Ouvrage, a pour objet, de limiter les conséquences de l’épée de Damoclès suspendue sur la tête du Cameroun si les travaux de cette importante infrastructure qu’est le complexe sportif d’Olembe n’étaient pas livrés dans les délais, en rapport avec le cahier de charges de la CAF. Conformément à nos prévisions avec la CAF, le stade d’Olembe doit abriter les cérémonies d’ouverture et de clôture de la CAN 2021. Il est indispensable que les travaux se terminent dans les délais afin de permettre de jauger à temps la fonctionnalité de cette infrastructure. Avec l’entreprise Piccini, de sérieuses inquiétudes pesaient quant à l’atteinte de cet objectif, d’où la résiliation décidée par le Cameroun le 29 novembre 2019 ».  

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.