Cameroun: Le point sur l'état d'avancement des infrastructures retenues pour la CAN 2019

mardi, 13 novembre 2018 11:24 Liliane N.

 A moins d’une année de la Coupe d’Afrique des Nations de football, le Cameroun pays organisateur de cette compétition continentale, s’active pour être prêt.

Pour abriter une Coupe d’Afrique des Nations (CAN), la Confédération africaine de football (CAF) demande au pays organisateur, d’être doté d’un certain nombre d’infrastructures qui sont, entre autres, des stades, des hôtels. Le pays doit également être doté de tronçons routiers qui se veulent praticables. Au moment où la quatrième Mission d’inspection de la CAF, observe l’état d’avancement des ouvrages en cours de construction et de réhabilitation, la rédaction d’Agence Cameroun Presse, lance un regard panoramique sur les infrastructures retenues pour la compétition, qui va se dérouler du 15 juin au 13 juillet 2019.

                                           

Les Stades retenus

On sait que pour la CAN 2019 le Cameroun a choisi des stades logés dans cinq régions à savoir, le Centre, l’Ouest, le Littoral, le Sud-Ouest et le Nord. La compétition qui se jouera avec six poules se déroulera avec la répartition suivante.

Groupe a

Groupe b

Groupe c

Groupe d

Groupe e

Groupe f

Logé au stade Paul Biya d’Olembe à Yaoundé, dans la région du Centre.

 

Il a une capacité de 60 000 places.

 

Les stades d’entraînements de cette poule sont le stade Annexe Paul Biya 1, le stade Annexe Paul Biya 2 et le stade de la Beac.

Logé à Douala. Il jouera ses matches au stade de Japoma, dans la région du Littoral.

Il a une capacité de 50 000 places.

 

Les stades d’entraînements sont Japoma, Annex stadium, le stade de la Réunification,

le stade Mbappe Leppe et le stade de Bonamoussadi.  

 

 

Logé au stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé, dans la région du Centre.

 

Ledit stade a une capacité de 40 000 places.

 

Les équipes s’entraîneront au stade annexe Ahmadou Ahidjo 1 et 2

stade militaire

Logé au stade KOUEKONG, dans la ville de Bafoussam, région de l’Ouest.

Ce stade a une capacité de 20000 places.

Logé au stade Omnisports de Limbé, dans la région du Sud-Ouest.

Il a une capacité de 20 000 places.

 

Les équipes s’entraîneront au Limbé annex, au Stadium Centunary, au  Stadium Molyko, à l’Omnisport stadium et au  

Municipal stadium.

Logé dans la ville de Garoua, région du Nord.

Les matches se joueront au stade Roumde adja.

Il a une capacité de 30 000 places.

 

Les équipes s’entraîneront au Roumde Adja stadium, au Poumpoumre stadium, au

Reyre stadium, au

Stade du Cenajes

Coton sport football camp

 

Etat actuel des stades

A titre de rappel, au cours du point de presse du 9 novembre 2018, le Ministre des Sports et de l’Education physique a déclaré que 34 stades, parmi lesquels 7 pour la compétition, sont en phase terminale. Et selon des informations puisées chez l’une de nos sources à savoir Jean Baptiste Biaye, membre du Comité d’organisation de la CAN (COCAN), à l’heure actuelle, les stades de compétitions logés à Yaoundé (Omnisports Ahmadou Ahidjo) et à Limbe sont prêts, ainsi que les stades d'entraînement. Les stades de Japoma et Olembe sont en cours de finition, ainsi que ceux qui sont à Garoua et à Bafoussam. Pour ce qui des stades d’entraînement situés dans la ville de Douala, ils sont aussi en cours de finition. Il convient de souligner à ce niveau que le stade Olembe et ceux de Garoua ont récemment été inspectés par les experts de la CAF.

Il faut également préciser que le Gouverneur de la région du Littoral, invité du Programme les Matinées de la CRTV, le 13 mars dernier, a indiqué que sur son territoire de commandement, les travaux de chantiers de Douala étaient réalisés à 68%, rendu à la date suscitée. «Le complexe omnisport de Japoma est rendu pratiquement à 68% de taux d’exécution globale des travaux. Ce complexe ne nous fait plus de soucis du tout, parce que la grande difficulté avait été le ravitaillement en matériaux pour la construction de cet ouvrage. Les plateaux sont arrivés à bon port, ça fait que le taux d’exécutif est assez avancé, probablement au plus tard au mois de décembre 2018, nous aurons déjà le stade de Japoma fin prêt», a-t-il déclaré.  

                                                             

Les hôtels de la CAN

Pour ce qui est des structures hôtelières, celles qui ont été retenues sont les suivantes.

Groupe a

Groupe b

Groupe c

Groupe d

Groupe e

Groupe f

L’hôtel mont febe

 

Hôtel Djieuga palace

 

Olembe sport

 

Complex hôtel

L’hôtel Sawa

 

Hôtel starland

 

Hôtel pullman

 

Hôtel Akwa palace

 

Résidence la falaise.

Hôtel hilton

 

 

Hôtel franco

 

 

Hôtel la falaise

Hôtel zingana

 

 

Hôtel la vallée de bana

 

Tagidor garden palace de bangou

 

Hôtel Bantou

Fini hôtel

Parlementarian

 

stadium

Mountain hôtel

 

Atlantic Beach Hôtel 

Hôtel de la Benoue

 

Hôtel Roumde adja

 

Hôtel des sports

  

                                                     

Les tronçons routiers

Autant les stades et les structures hôtelières sont nécessaires pour la CAN, les routes le sont également. Sur ce point donc, on retient d’après notre source Jean Baptiste Biaye, de façon générale, les routes qui mènent vers les stades et les hôtels retenus sont aménagées. «Celles qui ne le sont pas encore», le seront. D’ailleurs en répondant aux questions relatives aux voies d’accès, Dieudonné Ivaha Diboua le gouverneur du Littoral indiquait que «ce ne sont pas des travaux qui prennent des mensualités comme l’ouvrage principal. Faire des routes c’est une question de deux ou trois mois».

Appelé à s’exprimer sur les travaux pour la voie principale, il a déclaré au cours de l’interview réalisée en mars dernier, «nous n’avons Aucune inquiétude pour l’exécution des travaux de route pour les pénétrantes. Parce que ça ne demande pas des délais longs. Au niveau du parking les terrassements indiquent clairement tous les espaces prévus pour ce complexe. Les terrassements ont été faits et autant les pénétrantes que ces zones de parking ne sont pas des travaux qui demandent des longs moments à se faire exécuter. On est sortis de la zone difficile qui demandait à mettre en place des pilonnes qui allaient à la profondeur de 20 à 25 mètres. Tout cela a été fait et maintenant c’est plus des assemblages puisque c’est des pièces préfabriquées qu’on est en train de mettre».

Liliane N.

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 21 juillet 2020 08:08
Produits pétroliers : Le Cameroun lance un appel d’offres international de 465 000 tonnes

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba vient de lancer un avis d’appel d’offres pour…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 17 juillet 2020 15:52
Transport aérien : Le Président Paul Biya ordonne la privatisation de la Camair-Co

C’est la quintessence d’une correspondance adressée le 14 juillet dernier au Premier ministre, Chef du Gouvernement par le Secrétaire général…


Santé

Liliane N. Publié le jeudi, 09 juillet 2020 14:44
Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical

La nouvelle invention d’Arthur Zang qu’il a baptisée Oxynnet peut bien servir en cette période crise sanitaire. Arthur Zang vient…


N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.