Cameroun: 24 employés bientôt limogés à la Fecafoot

vendredi, 18 janvier 2019 09:30 Liliane N.

C’est l’une des résolutions qui a été prise lors de la réunion du Comité exécutif de l’instance faîtière du football camerounais.

Dans les prochains jours, près de 24 employés de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) seront remerciés. Le Comité exécutif de la Fecafoot  réuni en session ordinaire le 14 janvier 2019 à Yaoundé, sous la direction de Seidou Mbombo Njoya a approuvé cette décision. Il s’agit, a-t-on appris, d’une décision qui s’inscrit dans le cadre d’un projet de restructuration des ressources humaines. Et ledit projet a été engagé par le Comité de normalisation dirigé par Me Dieudonné Happi.

Il faut savoir que l’équipe de Me Happi a commencé le dégraissage de la structure dont elle avait la charge. De 129 employés, on est passé à plus que 65. Cette action visait à optimiser un meilleur rendement dans le travail. Me Denise Abomo membre de ce Comité avait eu à s’occuper de l’une des commissions de la Fecafoot de gestion des affaires courantes. Il faut dire qu’avant la mise en place de cette équipe, la Fecafoot passait pour être l’une des fédérations les plus obèses en effectif avec 130 employés. Au cours d’une conférence de presse Me Dieudonné Happi avait déclaré «la Fédération sénégalaise compte 30 employés. La Fédération centrafricaine a une quinzaine d’employés, la Fédération ivoirienne compte 40 employés. La Caf qui gère tout le football africain a 65 employés. Or la Fédération camerounaise de football emploie 129 personnes».

Aujourd’hui donc, en maintenant cette idée de dégraissage de la Fecafoot Seidou Mbombo Njoya et son équipe démontrent leur engagement à poursuivre sur ce point, dans la même lancée les réformes de la team de Me Happi. Il faut souligner qu’avant l’arrivée du Comité de normalisation la Fecafoot était considérée comme l’une des plus pachydermiques sur le continent. Avec environ 130 employés loin devant le Sénégal avec 30 employés, près de 15 pour la Centrafrique et environ 65 pour la Confédération africaine de football.

Aussi pour comprendre cette décision de licenciement, les conclusions des assises révèlent également que l’instance faîtière du football camerounais a une dette qui s’élève à 1,480 milliards de francs CFA. L’enveloppe est repartie en plusieurs rubriques soit 950 millions de francs CFA correspondant à la gestion du précédent Comité exécutif dirigé par Tombi A Roko Sidiki durant la période allant du 1er janvier au 11 septembre 2017; et 358 millions de francs CFA correspondant aux frais de restructuration du personnel, autres droits non perçus du personnel et indemnités de fin de carrière pour le personnel admis à la retraite.

Il faut noter qu’il a par ailleurs été dit lors de la session ordinaire, qu’en plus de ce licenciement en vue, les autres projets de restructuration de la Fecafoot porte entre autres sur les projets qui concernent la modernisation de l’espace footballistique, la mobilisation des énergies et des synergies.   

Liliane N.

Leave a comment