Arts martiaux : Le Cameroun prépare son premier festival national

vendredi, 14 juin 2019 07:37 Marie MGUE

Pendant trois jours, les villes de Douala, Yaoundé et Bafoussam vont abriter  la première édition  du festival camerounais des Arts martiaux prévu au mois de novembre 2019.

 

Les Camerounais ont désormais le privilège de vivre chaque année dans différentes villes, le Festival Camerounais des Arts Martiaux (Fecam). La première édition se déroulera  au mois de novembre 2019, dans les villes de Yaoundé, Douala et Bafoussam. Selon son  président fondateur Maître Dominique Saatenang, cet évènement culturel et sportif, placé sous le signe de la Jeunesse, accueillera les meilleurs talents des dix régions du Cameroun. « Il sera un puissant catalyseur d’énergies positives et de rassemblement pour une jeunesse aux innombrables richesses. Pour tous les Camerounais, les arts martiaux représentent un langage du corps et de l’esprit au-delà des frontières et des différences. Ils sont la voie de la maîtrise et de la compréhension. Le Fecam sera l’occasion de tous nous rassembler autour des valeurs fortes de tolérance et d’espoir », a expliqué Maître Dominique Saatenang, surnommé le  « Bruce Lee africain ».

 

L’objectif de ce festival est de promouvoir les arts martiaux, qui sont pratiqués au tant au Cameroun, que dans le monde, de redynamiser cette discipline sportive, et d’offrir aux athlètes un espace de communion et de partage. Le Fecam 2019 prévue du 15 au 17 novembre 2019, verra la participation des artistes internationaux et locaux. Entre autres, les experts camerounais les plus qualifiés en arts martiaux, l'équipe du  BIR, les Moines de Shaolin venus de Chine, l’équipe de self-défense de Croatie, la troupe mixte Shaolin Black and White. Les jeunes athlètes camerounais qui participeront au festival,  seront sélectionnés à l’issue des tests préliminaires qui se dérouleront dans les  différentes régions du Cameroun.

 

Il sera question au cours de ce festival, d’offrir au public, un spectacle d’arts martiaux, qui débutera, explique son promoteur,  par une cérémonie traditionnelle et des démonstrations spectaculaires des artistes invités. Les équipes effectueront leurs prestations à raison de 35 passages de 5 minutes en moyenne. Chaque passage durera entre 2 et 10 minutes. Le timing est décidé en amont en fonction de la nature des prestations et de l’harmonisation des chorégraphies. La soirée sera clôturée par la démonstration des moines du Temple de Shaolin, d’une durée de 15 minutes. À sa suite, tous les artistes monteront sur scène pour le salut final.

 

Selon Maître Dominique Saatenang, le Fecam ne remplace aucunement  le Festival africain des arts martiaux (Fadam), dont il est également l’initiateur. Lancé en 2018, le Fadam qui est un évènement continental, se déroulera tous les deux ans dans des pays africains différents.

 

Marie MGUE

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le vendredi, 06 décembre 2019 14:32
Portrait : Langllo Flekem, un jeune producteur et vendeur de pastèques qui se frotte les mains à Garoua

Ce jeune homme a fait de la production, et de la commercialisation des pastèques son dada. En cette période marquée…


N.R.M Publié le mercredi, 04 décembre 2019 13:43
Budget Cameroun 2020 : L'analyse et les propositions de l'Economiste Dieudonné Essomba

Selon lui, le « problème du Cameroun est pourtant simple » et, il suffira de mettre en place, quelques réformes…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.