28/11
Coupe d’Afrique des Nations 2021: La Caf dévoile le prix des billets d’accès au stade
28/11
Crises sécuritaires au Cameroun: Perfidie des Ongs
28/11
Assassinat des civils à Ekondo Titi: Le Mouvement Réformateur appelle au “ Sursaut Patriotique de…
28/11
Echos du Parlement: Manaouda Malachie aborde la vaccination devant les députés de la Nation
26/11
Patrice Motsepe (président de la CAF): «nous allons avoir une merveilleuse Coupe d'Afrique des Nations…
26/11
Crise anglophone : Le PIB du Cameroun a perdu plus de 421 milliards FCFA en…
26/11
Cameroun : Les députés appellent à considérer les séparatistes comme des « terroristes »
26/11
Gestion des actifs de trois ex-sociétés d’État : Lazare Atou et Cie convoqués au Consupe…
26/11
Production des huiles végétales : Les raffineurs du Cameroun annoncent la poursuite de leurs activités…
26/11
Drame de Douala: L’autopsie a été pratiquées sur la dépouille de Nzimou Bertin
26/11
Drame de Ekondo Titi: Kamto Maurice appelle à la démission de Chief Joseph Dion Ngute
26/11
Attaque meurtrière à Ekondo Titi: Maurice Kamto réclame la démission du Premier ministre, des députés…
25/11
Football: le Cameroun et la CAF à couteaux tirés sur la délocalisation de la cérémonie…
25/11
Election à la Fecafoot: la candidature de Samuel Eto'o Fils validée
25/11
Une rencontre des Maurice Kamto, Patricia Ndam Njoya, Cabral Libii interdite à Yaoundé
25/11
Oranger dans le monde: Mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes!
25/11
Echos du Parlement: Gabriel Dodo Ndoke explique le cadre normatif et Réglementaire aux Élus du…
25/11
Coronavirus : Le gouvernement veut élargir la 3e dose de vaccin à tous les adultes
25/11
“ Fédéralisme Communautaire”: Pour le Professeur Edouard Bokagne " Cabral Libii veut se donner un…
25/11
Echos de la Chambre Basse du Parlement: “Gouvernance de l'Organisation et de la Promotion du…

Marches du 22 septembre : Le journaliste Eric Ewane est libre

mercredi, 30 septembre 2020 08:34 Stéphane Nzesseu

Le reporter du site d’information en ligne Afrik Inform avait été pris le jour des marches du 22 septembre dans les rues de Douala. Après une semaine d’incarcération, il retrouve la liberté.

 

 

Aristide Bounah, le promoteur de la plate-forme Afrik inform peut enfin dormir tranquille.  Il partage sa joie avec le reste de la presse « l'équipe d'Afrik Inform est heureuse de vous annoncer ce jour la mise en liberté sous caution de son journaliste Éric Ewanè. » Le responsable du journal rappelle à l’opinion publique nationale et internationale les circonstances de l’arrestation de son journaliste. « Il a été interpellé au cours de la matinée du 22 septembre et gardé à vue auprès des services de la Division Régionale de la Police Judiciaire du littoral alors qu'il couvrait pour le compte de son média les marches initiées par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun et certaines organisations politiques alliés à cette cause. »

 

C’est l’occasion de remercier quelques acteurs des médias et de la société civile qui ont contribué à la libération de ce jeune journaliste camerounais. « Tout en remerciant les corporations de journalistes, les acteurs de la société civile et les milliers de followers de notre Média en ligne qui se sont mobilisés à cet effet, le promoteur d'Afrik Inform tient à rappeler le caractère républicain de son entreprise de presse dont le seul but est d'informer en temps réel les Africains et camerounais en particulier sur divers faits d'actualité. Sans parti pris, nous travaillons au quotidien à informer nos populations.

Notre reconnaissance à l'endroit d'Aristide Ekambi, président régional du SNJC pour le littoral, Angela Quintal du comité mondial de défense des journalistes, Arnaud Froger de Reporters sans frontières, à toute l'équipe de Radio Balafon conduite par Cyrille Bojiko, aux lanceurs d'alerte Boris Bertolt et David Eboutou ainsi qu'à tous les médias ligne qui nous ont soutenu pendant cette épreuve difficile. Merci une fois de plus à tous et à chacun. Recevez à travers ces quelques mots l'expression de notre profonde gratitude. »

 

Eric Ewanè a retrouvé sa famille ce mardi soir. Cette famille qu’il avait laissée pour aller faire son travail comme d’habitude. Et simplement pour avoir fait son travail, relayer l’information, il a été interpellé et incarcéré durant une semaine. Plus de peur que de mal. Vivement que les autres hommes de médias encore incarcérés soient libérés.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

L’homme qui a pendant longtemps nargué les autorités camerounaises, en s’auto proclamant président de l’état fictif de l’ambazonie s’est vue refuser une…

Agenda

«November 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930