31/07
Cameroon: Tenor spends first night at New Bell prison
30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Société
  • Société
  • Les Jeunes et la Migration Clandestine : Comment accentuer la sensibilisation ?

Les Jeunes et la Migration Clandestine : Comment accentuer la sensibilisation ?

jeudi, 17 octobre 2019 07:57 Nicole Ricci Minyem

 

Des propositions sont faites dans le cadre d’un atelier organisé ce mercredi, par l’Unesco avec comme principal axe de réflexion : « Autonomiser les Jeunes en Afrique à travers les Médias et la Communication »

 

Contexte

L’immigration irrégulière fait chaque année, des milliers de victimes chez les personnes en provenance des pays d’Afrique. Les migrants irréguliers tentent souvent de rejoindre les côtes européennes à bord des embarcations maritimes de fortune, entraînant de nombreuses pertes en vie humaine, notamment par noyade. Une situation qui, selon les observateurs internationaux est principalement due aux contextes politico-économique des pays africains.  

 

Le Cameroun n’est pas exempt

Dans une étude publiée il y’a quelques années par l’OIM, les experts avaient estimé que la proportion des jeunes migrants camerounais dont l’âge varie entre 21 et 30 ans est la plus encline à la migration se situe autour de 26.99% de la population, soit 13.3% pour les filles et 13 ?69% pour les garçons. Des pourcentages qui ont certainement évolué au fil des ans.

Cameroun : Pays d’origine migratoire et destination

Entre janvier 2017 et septembre 2018, l’OIM a observé un flux important de migrants, notamment 1998 ont fait du Cameroun leur destination, tandis que 2181 sont partis du 237 national pour d’autres destinations.

Rôle des médias dans la problématique de la migration clandestine

Même si on déplore leur timidité dans le traitement des thématiques liées à cette problématique, il est important de relever que les professionnels de l’information sont parties prenantes dans le cadre de la sensibilisation. En faisant par exemple le choix, d’après les responsables de l’Unesco, des éditoriaux thématiques. Une approche qui va permettre aux jeunes qui, malgré tout décident de braver les risques, d’avoir à disposition des informations de qualité sur les notions élémentaires de la migration, mais plus encore, sur les dangers d’une telle aventure.

Par ailleurs, la non implication des médias participe et influe négativement à l’absence de la promotion des droits des femmes, au changement des opinions et des comportements…Les jeunes, comme les femmes, ne peuvent dès lors prendre des décisions rationnelles et, en temps opportun.

Ils restent confinés dans le conservatisme croissant des opinions publiques, décrites dans des rôles sociaux traditionnels et secondaires, et dans un langage stéréotypé et dévalorisant

Femmes et Migration

Dans le mouvement migratoire national comme point de départ d’une migration irrégulière, les femmes sont fortement impactées par certains paramètres tels que les réseaux migratoires préalablement installés en zone de destination ou de transit. Les plus mobiles se recrutent dans la tranche 25-29 ans. Les jeunes camerounaises se dirigent en priorité vers les pays qui ont un lien colonial avec leur pays : l’Angleterre et la France, faisant ainsi de l’Europe leur principale destination. Toutefois, le durcissement des conditions d’obtention des visas d’entrée dans l’Union européenne suscite la prospection d’autres zones d’accueil telles que l’Amérique et l’Asie, tout en relançant les destinations intra-africaines telles le Gabon, ou encore plus récemment la Guinée équatoriale.

Selon un récent rapport du CNUCED, « la migration est surtout une affaire d’hommes, mais la migration des femmes s’intensifie en Afrique, comme en témoigne le nombre croissant de femmes qui migrent pour travailler, suivre des études et profiter des possibilités des opportunités économiques qui s’offrent à  elles.

Les femmes représentent un peu moins de la moitié de tous les migrants internationaux en Afrique (47,1% en 2017). Malgré ce pourcentage important, la couverture des questions de migration dans les médias camerounais ne tient pas compte des différences entre les expériences des hommes et des femmes migrant(e)s, ce qui ne permet pas de refléter la réalité complexe sur le terrain, car les expériences des femmes en matière de migration sont très différentes par rapport à celles que vivent les hommes.

Objectifs

L’atelier de ce mardi, organisé dans l’une des salles des conférences du Djeuga hôtel avaient comme principales ambitions : - L’accès à l’information de l’opinion camerounaise et notamment des jeunes, sur les risques et les opportunités liés à la migration, à travers un contenu médiatique adapté qui répondrait à l’Objectif de Développement Durable 16 (cible 10) pour garantir l’accès du public à l’information - Le renforcement des capacités d’artistes pour la production de contenus musicaux et accroître l’accès des jeunes à l’information en lien avec la migration – Le Développement des capacités des médias indépendants, y compris des médias en ligne, sur la production des émissions de qualité en ce qui concerne les risques migratoires en Afrique (et les causes profondes de la migration irrégulière) tout en contribuant ainsi au renforcement et à la formation inclusive des journalistes de la région et à l’employabilité des jeunes ;

Il était question de : Sensibiliser les jeunes camerounais à leur droit d’accès à l’information liée à la migration et permettre à la majorité de la population jeune du pays d’être mieux informées sur les risques liés à la migration…

Dans la salle, l’on a noté la présence des représentants de certains départements ministériels, celui de l’ambassadeur de l’Unesco et, devant les jeunes venus de divers horizons, chaque prise de parole a été cet éveil à la conscience collective.

 

Nicole Ricci Minyem 

 

Leave a comment

A l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, le premier prix Simone Veil a été remis ce vendredi par…

Agenda

«August 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031