Taux d’abstention : La guerre des chiffres

jeudi, 13 février 2020 09:25 Stéphane NZESSEU

Union Africaine, Conférence épiscopale de l’église catholique, les organismes proches du pouvoir de Yaoundé, et même certains partis politiques, chacun avance des chiffres en terme de taux de participation et d’abstention manifestement contradictoires. Qui a raison à la fin ?

 

Juste à la fermeture des bureaux de vote sur l’ensemble du territoire national, le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga NJI s’est empressé de prendre la parole pour signifier que la participation à ces élections a été massive.

Le ministre affirmait que les populations, sur l’ensemble du territoire et même dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, sont « massivement » allé accomplir leur devoir électoral. Une déclaration qui ne correspondait pas aux qualificatifs utilisés par les journalistes sur le terrain. Ceux de la CRTV et ceux des autres médias nationaux et internationaux. Pour la plupart, ils parlent de participation « timide ».

C’est la conférence épiscopale de l’église catholique qui sera la première organisation d’importante enverguer à publier des chiffres de l’abstention électoral. Dans leur rapport, les évêques affirment : « Quant à la participation, on peut affirmer qu’elle était plutôt timide, selon une appréciation globale du nombre de votants accueillis dans les bureaux de vote. C’est ainsi qu’à Bissono gendarmerie à Sangmelima, il y a eu 85 votants sur 310 inscrits ; à Ngwui par Dschang, 50 votants sur 200 inscrits ; à Batouri 80,57% de taux d’abstention ; à Bertoua, 70% de taux d’abstention ». Rappelons que les évêques avaient des représentants dans 46 départements sur les 58 que compte le Cameroun.

D'autres chiffres, ce sont ceux des observateurs de l’Union Africaine que conduisait Seyni Oumarou. Le contenu du rapport des observateurs de l’UA est davantage précis : « Les chiffres en notre possession font état d’un taux de participation d’environ 23%, soit 87% de taux d’abstention ». Des chiffres qui vont dans le sens de ce qu’a avancé la conférence épiscopale.

Au même moment, des acteurs politiques proches du pouvoir font savoir que le taux de participation est de l’ordre de 61% sur l’ensemble du territoire camerounais. C’est d’ailleurs un chiffre prononcé par Sa Majesté Charles Atangana Manda sur le plateau de Vision 4 (le programme Arrêt Majeur de ce mercredi 12 février 2020).

Comme lui, certains journaux ont affiché à leur une le chiffre de 60% de taux de participation aux élections législatives et municipales. Il faut dire que ces estimations sont faites en attendant les chiffres officiels que l’organe en charge des élections rendra publique dans les prochains jours. D'ici là, la guerre des chiffres continue de faire rage. A chacun de se faire sa religion au milieu de la forêt de chiffre et des contradictions notoires qui continueront de se faire voir.

 

Stéphane NZESSEU

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.