Stéphanie Djomo est libre et innocentée, Equinoxe TV n’a pas menti

jeudi, 19 novembre 2020 10:41 Stéphane Nzesseu

C’est finalement un happy end pour cette histoire qui a défrayée la chronique et cristalliser les attentions des autorités camerounaises. Maintenant que cette femme est reconnue innocente par les autorités militaires et que son témoignage est jugé vrai, que vont devenir tous ceux qui ont fusillé la chaîne de télévision Equinoxe TV ?

 

Ils sont allés très vite en besogne. Tout un pan de la société, manifestement acquise à une logique anti démocratique, en marge de tous les principes de présomption d’innocence, ils ont accusé et condamnés la chaîne de télévision de la ville de Douala.

En premier, on va relever la sortie du ministre de la communication du Cameroun, René Emmanuel SADI qui a pris sur lui de condamner la chaîne Equinoxe TV en demandant à Serges Alain Ottou et ses collègues de suspendre leurs programmes interactifs pour ne plus se retrouver à accueillir des témoignages mensongers.

Dans cette lettre, le ministre de la communication n’a émis aucune réserve quant à la possibilité que le discours de la jeune dame sur le plateau de télé soit vrai. Alors que la justice menait encore ses enquêtes, le ministre Emmanuel SADI avait déjà indiqué les coupables et prescrits les sanctions.

A côté du ministre de la communication, plusieurs acteurs des médias dont les journalistes s’étaient pris à la télévision Equinoxe. Parmi lesquels Sismondi Barlev Bidjoka et le président du Syndicat National des journalistes camerounais, Denis Kwebo, qui ont tenu des discours inquisiteurs à l’endroit de leurs confrères. Alors même que cette station de télévision a multiplié les reportages pour démontrer et appuyer pour le confirmer, le témoignage de dame Stéphanie Djomo.

 

Stéphanie Djomo avait été arrêté après avoir fait un témoignage sur le plateau de Equinoxe TV, sur la mort de ses jumelles dans la guerre qui sévit en zone anglophone du pays. Un témoignage qui n'était pas du goût du gouvernement et de ses affidés, et qui avait suscité une indignation générale auprès de ceux qui y trouvaient un problème.

Après son arrestation, elle est déférée à la prison centrale de New-Bell par le commissaire du gouvernement, du Tribunal militaire de Douala. Si l’on s’en tient aux comptes rendus de ses avocats, elle est menacée et harcelée pour rejeter le tort sur le parti de Maurice Kamto, le MRC. « Rien pour l'instant ne peut confirmer si elle a accepté le deal ou non. Tout ce que l'on sait, c'est qu'elle a refoulée ses avocats ce matin avant le début de l'audience. A l'issu de celui-ci elle a été libéré », affirme l'un de ses avocats.

Ce qu’on sait pour l’instant, c’est que Dame Djomo est libre et innocentée dans l’affaire qui l’a conduite en prison.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.