Sommet Action Climat 2019 : Les engagements des Etats membres de la CEEAC

mardi, 17 septembre 2019 07:52 Marie MGUE

Réunis à Brazzaville le 07 septembre dernier pour une réunion extraordinaire, les ministres de la CEEAC ont adopté une position commune de l’Afrique Centrale dans le cadre du Sommet de l’Action Climat prévu le 23 septembre prochain aux Etats-Unis.

 

Les Ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères des Etats membres de la Communauté économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), se sont réunis le 07 septembre 2019 en Réunion extraordinaire en vue d’adopter une position commune de l’Afrique Centrale dans le cadre de l’Action sur le Climat  prévu le 23 septembre 2019 à New York aux Etats-Unis d’Amérique.

Ces Ministres ont rappelé dans cette déclaration commune, l'impact des changements climatiques sur la stabilité des écosystèmes, la production agricole, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, les activités économiques et la santé ; la paix et sécurité des États et les déplacements des populations. Ils ont également  relevé avec  préoccupation que l'Afrique qui subit le plus les effets des changements climatiques du fait de sa grande vulnérabilité est le continent qui contribue le moins aux émissions mondiales de gaz à effet de serre.

A cet effet, ils ont décidé, concernant les Solutions fondées sur la nature, de s’engager  à entreprendre et accélérer avec les ressources financières internes et externes conséquentes les actions déjà initiées dans la sous-région. Sur le plan politique et institutionnel, les Etats membres de la CEEAC se sont engagés  entre autres, à opérationnaliser et structurer le système de l'économie verte en Afrique centrale au niveau régional et national à travers notamment la mise en œuvre des 33 programmes sectoriels de développement et de promotion de l'économie verte. 

Toujours sur ce point, ils ont soutenu qu’ils vont assurer le développement et la promotion de l'économie bleue en Afrique centrale et ses 24 programmes sectoriels ; promouvoir les activités de la Commission des Forets de l’Afrique Centrale (COM IFAC)  et de la Commission Climat du Bassin du Congo ; faire le plaidoyer de la dynamisation de l'initiative « Sommet des Trois Bassins Forestiers », plateforme politique Sud-Sud de gestion des forêts de l’Amazonie, du Bassin du Congo et de Bornéo-Mékong.

Ces Etats promettent d’assurer l'opérationnalisation du Plan d’Action Régional sur la mise en œuvre des Contributions Déterminées Nationales adopté en 2016 à Kinshasa ; d’étendre à tous les pays de l'Afrique Centrale, les programmes de développement durable des ressources forestières et de protection de l'environnement en cours, comme le Programme ECOFAC 6 et l'Initiative des Forêts d'Afrique Centrale (CAFI) ; d'envisager l'extension à toute la sous-région du projet de gestion des feux de brousse de la RDC financé par le programme CARPE, l’USAID et l'US Forest Services.

 

Marie MGUE

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.