Statistiques du Coronavirus
WORLD
Recovered
2419670
Confirmed
5814885
Deaths
360412
CAMEROUN
Recovered
1996
Confirmed
5436
Deaths
175

Riziculture : Près de 160 mille tonnes de riz paddy en souffrance à Yagoua

mercredi, 07 août 2019 07:53 Marie MGUE

Ce stock de riz made in Cameroon non décortiqué est emmagasiné  dans les entrepôts de la Semry à Yagoua dans la région de l’Extrême-Nord Cameroun à cause de la mévente du riz local sur les marchés.

 

L’alerte a été lancée lundi 5 août dernier par Bernard Njonga, le  président de  l’Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (Acdic)  sur sa page facebook.  Dans une publication qu’il a intitulée le « le scandale du siècle  à  Yagoua  et  Maga », cet activiste et leader d’opinion camerounais, dénonce la situation du riz local  au Cameroun. Une vidéo réalisée  selon cet activiste, les 02 et 03 août 2019 à Yagoua et  Maga,  deux  grands bassins de production du riz au Cameroun dans l’Extrême-Nord, montre des sacs de riz paddy (non décortiqué) en souffrance dans les magasins de la  Société d'expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (Semry). « J’ai vu de mes propres yeux ce qui convient d’appeler « le scandale du siècle ». Je doute que les camerounais et surtout le Ministère du Commerce connaissent la vraie situation du riz local au Cameroun. Moi le premier, je ne l’imaginais pas à ce point : du riz paddy  plein dans les magasins de la Semry à Yagoua et Maga (160 000 tonnes Environ) avec certains stocks qui datent de 2015, (5 ans). Des sacs de riz paddy partout dans les quartiers à Yagoua et  Maga », relève cet activiste.

 

Pétition

A en croire Bernard Njonga, cette entreprise camerounaise dispose de  deux décortiqueuses flambant neuves en état de fonctionnement, dont une avec une capacité de 5 tonnes /Heure qui ne décortiquent pas de riz faute de preneurs. « Des coopératives à l’instar de la Fédération des groupements de riziculteurs de Maga (Fugrima) qui tirent le diable par la queue faute de pouvoir vendre leurs productions, des mini-décortiqueuses de riz qui tournent au ralenti à longueur des jours; du riz qui au lieu de faire le bonheur des producteurs est devenu leur source d’insomnies », déplore cet  ingénieur agricole.

Le motif de  ce gâchis, est d’après cet ingénieur agricole, la mévente du riz made in Cameroon  sur les marchés locaux. « Les commerçants préfèrent vendre le riz importé parce que plus rentable. Même à Yagoua et  Maga, on trouve le riz importé à côte de ce scandale du siècle. Incroyable  », s’étonne t-il. Dans un entretien accordé  à la Crtv radio, Fissou Kouma, le directeur général de la Semry a plutôt expliqué qu’il faut  «  faire en sorte que les paysans produisent davantage le paddy, rendre le riz décortiqué disponible sur le marché, ce qui est entrain de se faire progressivement.»

En effet, le Cameroun a importé selon ’Institut national de la statistique (INS) 728 443 tonnes de riz en 2017 d’une valeur de 183,7 milliards F Cfa. Au cours du premier semestre 2018, la part du riz dans les dépenses d’importation au Cameroun  s’élevait à 19%, d’après  l’Ins, une quantité évaluée à  1 612,7 milliards F Cfa.  Pour accroître la consommation du riz local, une pétition  a été initiée pour inciter le gouvernement à  imposer  un quota de riz local aux commerçants qui importeraient du riz au Cameroun.

 

Marie MGUE 

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.