Recrudescence d’accidents de la circulation : Un phénomène qui reste préoccupant dans la région du Nord Cameroun

vendredi, 19 février 2021 06:18 Innocent D.H.

A Garoua par exemple, il ne se passe presque plus une semaine sans que l’on enregistre des décès et blessés sur nos routes. Face à cette situation qui endeuille de nombreuses populations, les pouvoirs publics prennent le taureau par les cornes. C’est le cas des responsables en charge des Transports dans le Nord en collaboration avec les autorités locales, qui mettent un point d’honneur sur la sensibilisation des usagers de la route pour une sécurité assurée. 

 

Des scénarios de plus en plus tristes observés sur la voie publique dans le Nord. Il ne se passe quasiment plus, des jours sans que des accidents de la circulation soient décriés. Le cas le plus récent est celui survenu à Pitoa. A l’origine de cet incident qui a causé plusieurs dommages à des personnes, des bêtes en divagation percutées par un bus de transport en commun sur la nationale N° 1.

Un autre cliché sombre sur nos routes, c’est celui qui a ôté la vie à une personne au lieu-dit « carrefour 8 » à Garoua il y a quelques jours. Une recrudescence d’accidents de la circulation due pour la plupart à l’incivisme des usagers. « Il y a une l’inobservance du code de la route par les usagers. Un comportement incivique qui est principalement affiché par les conducteurs notamment les automobilistes et les motocyclistes », regrette Oumarou Sanda Taparé, délégué régional des Transports pour le Nord.   

Motos taxis

Dans la cité capitale de la région du Nord, les accidents les plus fréquents impliquent les motos taxis. « C’est un secteur où il y a beaucoup de désordre, il est même très difficile de maîtriser le nombre exact des conducteurs de motos taxis qui circulent dans les villes et on y trouve des gens de divers ordres. Très souvent c’est l’excès de vitesse qui est remise en question, des collègues moto taximen qui font par exemple la course dans les artères de la ville, cela est récurrent. Et ce n’est pas une bonne car la finalité, qu’on le veuille ou pas ce sont les accidents », ajoute le délégué régional des Transports.

Pour inverser la courbe ascendante de ces accidents, les responsables en charge des transports en collaboration avec les autorités locales intensifient la sensibilisation. « Nous encadrons ces conducteurs de motos taxis en organisant des campagnes de sensibilisation et des formations à leur profit pour leur permettre d’être en phase avec la règlementation. Un travail que les collectivités locales le font aussi régulièrement. C’est le cas de la mairie de la ville de Garoua. Nous envisageons d’ailleurs dans les prochains organiser d’autres séances de formation pour la corporation », informe Oumarou Sanda Taparé.

Il est question de mettre la puce à l’oreille des usagers de la route dans le Nord. A pieds, à moto, ou au volant de leur véhicule, ils sont invités à être plus responsables, condition sine qua none pour prévenir les accidents sur la voie publique.

Outre les responsables en charge des Transports et les autorités locales, la Gendarmerie nationale contribue à la prévention des drames sur les routes dans le Nord. Les pandores qui s’activent sur le terrain répriment également les conducteurs véreux.

 

Innocent D H 

Leave a comment

Economie

Liliane N. Publié le vendredi, 19 février 2021 10:40
Coopération: le Japon apporte plus d’un milliard de F au plan de reconstruction des régions anglophones

Le Japon vient de débloquer au bénéfice du Cameroun un financement de 2 millions 750 000 dollars, soit 1 492…


Innocent D.H. Publié le mercredi, 17 février 2021 13:16
Entreprises publiques : Le FMI entend accompagner le Cameroun renforcement de la Gouvernance et de la surveillance financière

C’est sans doute pour atteindre cet objectif que le département des finances publiques du Fonds monétaire international (FMI) effectue une…


Santé

Innocent D.H. Publié le mardi, 23 février 2021 15:13
Cameroun : Le Minsante annone la survenue d’une nouvelle épidémie de poliomyélite dans la ville de Yaoundé

L’annonce est faite par le Ministre camerounais de la Santé publique (Minsante) dans un communiqué daté de ce lundi, 22…


Nicole Ricci Minyem Publié le mardi, 16 février 2021 13:21
Arnaques et mauvais traitements dans les hôpitaux : On peut désormais composer le 1506 pour dénoncer

C’est du moins l’une des principales informations contenue dans le communiqué signé ce lundi, par Manaouda Malachie – ministre de…


Videos