Musique : Le roi du coupé-décalé DJ Arafat est décédé

mardi, 13 août 2019 08:21 Innocent D H.

Victime d'un accident de moto dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 août à Abidjan, l'artiste ivoirien Ange Didier Huon - alias DJ Arafat - est mort des suites de ses blessures dans une clinique d'Abidjan, selon plusieurs sources officielles ivoiriennes, dont Maurice Bandaman, le ministre ivoirien de la Culture.

 

La star du « coupé-décalé » est décédée lundi 12 août à la Polyclinique des Deux Plateaux, à Abidjan. L’artiste est mort des suites de ses blessures après un grave accident de la route, survenu dans la nuit de dimanche à lundi. Sa moto a percuté une voiture conduite par une journaliste de Radio Côte d’Ivoire. Le chanteur, inconscient, a été rapidement pris en charge et admis en soins intensifs. Il n’a malheureusement pas survécu. « Il a été admis aux urgences dans un état végétatif. Il avait notamment une fracture du crâne et un œdème », a confié à Jeune Afrique un médecin de l’établissement, sous couvert d’anonymat. Les équipes soignantes ont tenté de le réanimer, « en vain ». Deux ministres du gouvernement ivoirien, qui se sont rendus au chevet de l’artiste, ont confirmé le décès à Jeune Afrique, de même qu’un haut fonctionnaire en poste à Abidjan. « Je suis à la clinique où DJ Arafat a été admis. Je peux vous confirmer que l’artiste est décédé. Je suis avec le ministre d’État Hamed Bakayoko, pour nous organiser avec la famille », a déclaréà Jeune Afrique  Maurice Bandaman, ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie. L’information a par ailleurs été confirmée sur les antennes de la RTI, la chaîne publique ivoirienne, dans son journal de 13 h. « Une étoile filante » « Le petit est parti. Il a vécu comme une étoile filante. Nous sommes tous effondrés. Dans le style du zouglou, à l’international, il y a Magic System. Pour le coupe-décalé, c’était DJ Arafat… C’est une grande perte pour la musique ivoirienne », a regretté A’salfo, le leader du groupe Magic System. Roi incontesté du « coupé-décalé », DJ Arafat – de son vrai nom Ange Didier Huon – s’est forgé une renommée internationale et s’est imposé comme le patron incontesté du coupé décalé. Il avait également une réputation sulfureuse, notamment en raison des clashs récurrents qui l’opposaient à d’autres artistes de coupé-décalé. 

De nombreuses personnalités ont réagi sur les réseaux sociaux…

Suite au départ brusque de Dj Arafat, des messages en hommage à cette icône du coupé- décalé pleuvent sur les réseaux sociaux. « On est tous sous le choc. [DJ Arafat était] au top niveau depuis 15 ans et son premier tube ‘’Jonathan". C'était impressionnant. C’était un vrai chanteur et un batteur (...) il a donné un nouveau souffle au coupé-décalé », a témoigné auprès de l'AFP Ickx Fontaine, producteur et spécialiste du hip hop.

Pour Ozone, un producteur de hip hop et animateur de télévision, le chanteur était « un monument de la musique ivoirienne. Il avait un charisme naturel. [...] Il restera une force pour la musique ivoirienne et africaine ».

De même, Serge Beynaud, l'autre grande star ivoirienne du coupé-décalé, a publié sur son compte Facebook un message en hommage à son rival dans la musique. « Donc tu m’as fait ça hein? On a commencé les répétitions pour notre concert en décembre là, on fait comment? Et le feat qu’on préparait pour surprendre les fans ? On a même pas pu poser les voix, tu es parti. Pourquoi ? » S’est-il exprimé. 

L'ex-footballeur international ivoirien Didier Drogba, en l'honneur de qui DJ Arafat avait composé la chanson « Drogba », après la coupe du Monde de football de 2010, a aussi réagi.

Le président ivoirien Alassane Ouattara lui a rendu hommage dans la soirée. « C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Houon Ange Didier « DJ Arafat », icône de la jeunesse et ambassadeur de la musique et de la culture ivoirienne. Je présente mes  sincères condoléances à sa famille et à tous ses fans. »

Ainsi donc, du rappeur Kaaris  en passant par Naza, Debordo, Davido, Tenor Mani Bella, Gohou Michel, Mokobé, Claudy Siar… ont tous réagi sur les réseaux sociaux à sa mort brutale.

Né le 26 janvier 1986 à Yopougon, une commune de l’ouest abidjanais, DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Huon, est considéré comme l'un des plus grands chanteurs africains. Il a débuté au début des années 2000 dans les clubs de la rue Princesse à Yopougon, avant de se forger une renommée internationale et de s’imposer comme le patron incontesté du coupé décalé. L’artiste aimait à s’attribuer des surnoms sans cesse nouveaux, de « Commandant Zabra » à « Yorobo ». Et plus récemment, il se présentait comme « le président de la Chine Populaire », en représentation de ses nombreux fans.

Parmi ses tubes, on peut retenir : « Kpangor » (2005), « Hommage à Jonathan »(2010), « Zoropoto » (2011), « Enfant Béni » (2018). Son dernier single s'intitulait « Moto moto », qui bat des records sur YouTube avec 4,5 millions de vues depuis sa sortie en mai dernier.

 Le décès de Dj Arafat reste donc un véritable drame dans le milieu artistique et culturel ivoirien qui ne laisse personne indifférent. Une pensée pieuse pour le repos de l’âme de cette Icône de la musique parti trop tôt.

 

Innocent D H.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Innocent D H Publié le lundi, 16 septembre 2019 12:43
Région du Nord : Plus d'un million de moustiquaires imprégnées à longue durée d'action en cours de distribution

Dans le cadre de la lutte contre le paludisme que mène le ministère de la santé publique, la troisième campagne…


Otric N. Publié le mardi, 10 septembre 2019 13:19
Le Directeur de l'ONUSIDA appelle à un financement rapide des projets au Cameroun

Savina Ammassari, Directrice de l'ONUSIDA au Cameroun, a exprimé sa déception face à une récente enquête des Nations Unies sur…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.