Statistiques du Coronavirus
WORLD
Recovered
2419670
Confirmed
5814885
Deaths
360412
CAMEROUN
Recovered
1996
Confirmed
5436
Deaths
175

Miss Cameroun 2020 : La hache de guerre entre le Comica et le Ministère des Arts enterrée

vendredi, 27 décembre 2019 11:50 Liliane N.

Selon Solange Ingrid Amougou, l’Etat est d’un grand apport dans l’organisation de la nouvelle formule de Miss Cameroun.

 

A en croire les déclarations de Solange Ingrid Amougou, l’ère où le Comité d’organisation de Miss Cameroun (Comica) se disputait l’organisation du concours de beauté de la plus belle femme camerounaise avec le Ministère des Arts et de la Culture (Minac) est révolue. Aujourd’hui, la collaboration est parfaite entre le Comica et le Minac. C’est ce qu’a laissé entendre à la presse, Solange Amougou la présidente du Comica.

« Nous avons eu une réunion de 8h à 22h, le 25 décembre avec le Ministre. Nous n’avons pas eu de Noël. C’est pour vous dire à quel point nous sommes épaulés. En termes de coaching, de matériel, des artistes qui vont donner des prestations, la liste n’est pas exhaustive. L’Etat est pour beaucoup dans l’organisation de Miss Cameroun 2020. Au premier chef de tous nos partenaires, il y a la Première Dame. Vraiment nous ne pouvons pas être plus reconnaissants », a-t-elle déclaré.

La grande finale de Miss Cameroun 2020 aura donc lieu demain, 28 décembre 2019. L’évènement va se dérouler au Palais polyvalent des Sports de Yaoundé. Le public et les autorités vont pouvoir évaluer les changements qui ont été apportés au concours qui couronne la plus belle femme du Cameroun. Le Comica depuis les préparatifs de l’édition 2020, a parlé d’une nouvelle formule. Les anciennes ayant été ternies par des problèmes qui ont opposé Solange Ingrid Amougou aux Miss couronnées.

C’est donc du fait de ces problèmes-là, que le Minac dirigé à l’époque par Narcisse Mouelle Kombi avait pris la décision de reprendre l’organisation de Miss Cameroun. L’ancien Minac avait déclaré que l’image du Cameroun se trouvait sali par lesdits problèmes.

« La compétition Miss Cameroun a perdu ces dernières années en crédibilité et en prestige. Ceci en raison d’incidents et de dysfonctionnements récurrents. D'aucuns ont même parlé de scandales répétitifs. En considération aussi de nombreuses défaillances et carences ayant entraîné une décadence de la valeur de cette compétition qui focalise et mobilise l’attention du public. Il a aussi été relevé une espèce de déchéance de la confiance et une désaffection de l’audience en rapport avec cet évènement auquel le Haut patronage et la présidence de la Première Dame ont été accordés, auquel aussi l’Etat apporte dans la mesure du possible un soutien financier et matériel.

Je souligne que, pour les trois dernières compétitions par exemple, les primes ont été payées par le Minac. Le mauvais diagnostic fait que l’état des lieux du concours Miss Cameroun a amené l’Etat à prendre ses responsabilités. Ceci en vue de redorer le blason de la compétition, de restaurer la confiance du public et de rétablir tant la crédibilité que le prestige de l’évènement au niveau tant national qu’international », a déclaré Narcisse Mouelle Kombi.

Lire aussi : Concours Miss Cameroun : Le Ministre Bidoung Mkpatt réintègre Solange Ingrid Amougou dans l’équipe d'organisation

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.