Mise en place des Régions : Christian TUMI « Ce que le Président Paul BIYA vient de faire est un début de solution… »

mercredi, 23 décembre 2020 13:21 Stéphane Nzesseu

Une plus grande autonomie dans la gestion des affaires locales, c’est la trame de fond de ce que désiraient une bonne frange de la population camerounaise vivant dans les régions du Nord Ouest et du Sud Ouest. La régionalisation vient apportée une bouffée d’air fraiche.

 

Répondant aux questions de nos confrères de Sputnik, le Cardinal Christian TUMI donne son avis sur la mise en place nouvelle des régions et depuis hier de ses premiers bureaux exécutifs. A la question de savoir si cette nouvelle institution va véritablement participer à la pacification des régions actuellement en crise, le prélat répond : « Nous avons déjà eu l’expérience du fédéralisme pendant onze ans, entre 1961 et 1972. Et cela a marché. C’est la période la plus pacifique que notre pays ait jamais connue depuis la réunification. À l’aune de cette expérience-là, ce que le Président Paul Biya vient de faire [l’accélération du processus de décentralisation, ndlr], c’est un début de solution.

Cette décentralisation peut être une solution si les régions ont tout le pouvoir nécessaire pour gérer les affaires à la base. Cependant, il n’y a aucun système qui marche de lui-même, c’est l’homme qui est au cœur du système et doit le faire fonctionner. Seulement si je suis pour le fédéralisme, je suis contre ceux qui luttent à tout prix pour créer un autre État. »

 

D’abord, la nostalgie des années de gloire sous le fédéralisme, et ensuite une volonté marquée de voir les choses évoluer malgré le système administratif nouvellement mis en place.

Le Cardinal Christian TUMI souligne ici un point fondamental, le partage réel des pouvoirs entre les région et l’Etat central. En réalité, un système administratif décentralisé devrait donner plus de présence et de puissance aux institutions issues de la décentralisation. Et mettre de fait en retrait les organes de la déconcentration et les acteurs qui les incarnent. De ce fait, on espère que d’un point de vue pratique, la répartition des rôles entre le Gouverneur et le Président de la Région seront de nature à accorder une préséance au Président de Région. Non seulement une préséance protocolaire, mais aussi une préséance administrative, une prééminence concrète. De sorte que les populations sachent qui est vraiment celui qui trance en dernier ressort au niveau de la région. Les conflits et contentieux entre les hommes sont certainement les faits divers que la presse relayera dès les premiers jours de 2021.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 04 mai 2021 15:47
Réduction des délestages : Eneo va installer 30 transformateurs à Dschang

Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, filiale du Britannique Actis, annonce qu’il va installer 30…


Mfoungo Publié le mardi, 04 mai 2021 12:35
Au Cameroun, l'exploitation illégale de bois de grande valeur nuit aux communautés forestières autochtones

Les peuples autochtones vivant dans les communautés forestières sont maintenant confrontés aux conséquences inquiétantes de l'exploitation forestière illégale lorsque leurs…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le mercredi, 28 avril 2021 08:48
Semaine Mondiale de la Vaccination : Les réflexions vont bon train à Yaoundé

« Surmonter l'hésitation vaccinale au Cameroun » est le thème choisi par les responsables du ministère de la Santé Publique…


Nicole Ricci Minyem Publié le lundi, 26 avril 2021 14:17
Lutte contre le Paludisme : Une Camerounaise fabrique un pesticide

C’est le fruit de sept années d’efforts, au cours desquelles Agnès Antoinette Ntoumba – Doctorante en Sciences Biologique à l’Université…


Videos