11/06
Insécurité : « Le Cameroun a une longue expérience dans la gestion de ses crises…
11/06
Cameroun : 30% des décès maternels sont dus aux avortements clandestins
11/06
Hécatombe de la falaise de Dschang : Des familles toujours dans l'attente des corps
11/06
Cameroun - Minfi : Un imposteur empoche 333.600.000 Fcfa
11/06
Cameroun : Les Unes du vendredi 11 juin 2021
11/06
Financement de l’Entrepreneuriat Territorialisé : Les concertations se multiplient
10/06
Convention : Cimencam et trois structures publiques pour construire 2 000 logements
10/06
Nord : Oumarou Ousmanou porté au poste de président du Conseil régional après le décès…
10/06
Cameroun-Microfinance : Vision Finances double son capital à 4 milliards de FCFA
10/06
Région du Sahel : Macron annonce la fin de l’opération Barkhane
10/06
Lutte contre le Covid-19 : Une camerounaise met sur pied un nouveau traitement
10/06
Cameroun : Les biens de Pascal Monkam placés sous administration séquestre
10/06
Gifle contre Emmanuel Macron : L'agresseur condamné à 4 mois ferme avec mandat de dépôt
10/06
Organisation de la CAN 2021 : L’Algérie dément vouloir remplacer le Cameroun
10/06
Exploitation minière de Kana : Le responsable de China mining aurait tiré sur l’un de…
10/06
Mayo-Darlé : Les artisans exploitants des sables et graviers reçoivent du matériel d’exploitation
10/06
Journaux en kiosque ce 10 juin 2021
10/06
Lutte contre le terrorisme et l’insécurité : Les comités de vigilance du Mayo Danay équipés
10/06
CAN 2021 : Lady Ponce ne cesse de désapprouver l'hymne retenu pour la compétition
10/06
Kambele : Les activités minières suspendues
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Société
  • Société
  • Lutte contre le transport clandestin : Les autorités annoncent le début de la répression

Lutte contre le transport clandestin : Les autorités annoncent le début de la répression

lundi, 26 août 2019 07:58 Liliane N.

Divine Mbamome Nkendong, le directeur des Transports routiers au Ministère des Transports indique qu’à cet effet, une correspondance a été adressée au Secrétaire d'Etat à la défense, chargé de la gendarmerie et une autre au Délégué général à la Sûreté nationale.

 

Depuis le 20 août dernier, le Ministère des Transports prend un certain nombre de mesures pour lancer la phase de répression envisagée dans la lutte contre le transport clandestin. Dans une interview accordée au quotidien gouvernemental Cameroon tribune, Divine Mbamome Nkendong révèle que sur hautes directives de Joseph Dion Ngute le Premier Ministre, Jean Ernest Ngalle Bibehe Massena le ministre des Transports a signé deux correspondances. La première a été adressée au Secrétaire d'Etat à la défense (SED), chargé de la gendarmerie. Et la seconde a été adressée au Délégué général à la Sûreté nationale (DGSN).

Dans lesdites correspondances, le Ministre des Transports parle des pièces qui seront exigibles lors des contrôles. Il sera question de s'assurer que seules les personnes disposant de pièces sont celles qui mènent sur le terrain, des activités de transport interurbain. « Ceux qui ne les auront pas seront sanctionnés selon la réglementation en vigueur. Cette fois, le ministre est déterminé à appliquer des sanctions sévères à l'endroit de tous les contrevenants », précise le directeur des Transports routiers au Ministère des Transports.

Il convient de souligner que la phase de répression qui va débuter dans les prochains jours est en fait, l'une des principales résolutions de la concertation tenue les 19 et 20 août 2019 à Yaoundé, entre le ministre des Transports et le Collectif des syndicats des chauffeurs routiers du Cameroun. Après cette concertation, les parties prenantes ont rendu public un communiqué ayant sanctionné leurs assises.

Il y était clairement mentionné que, sur hautes directives du Premier ministre, le Ministre des Transports a requis les Forces de maintien de l'ordre, pour le début des opérations ciblées de répression des transporteurs clandestins. Le document indique qu'un groupe de travail planche sur la question depuis six mois.

L’annonce du lancement d’une opération de lutte contre le transport clandestin n’étant pas faite pour la première fois, pour indiquer le sérieux de celle-ci, Divine Mbamome Nkendong indique que « c'est la première fois que les responsables aéroportuaires, les patrons des hôtels, des agences de voyage et autres sont interpellés. Pour la première fois, on voit environ 100 agences de transport clandestines, interpellées pour régulariser leur situation. Par ailleurs, on vient de renouveler les effectifs des personnels sur l'ensemble du territoire national, et des directives claires ont été données à l'ensemble des nouveaux responsables, pour se rassurer que tout le monde agisse afin de mettre fin à ce phénomène. Maintenant, on attend les résultats. Et le Ministère des Transports est déjà à l'œuvre ».

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Le pays resté un îlot de paix pendant plusieurs années est en train de s'embraser suite à des manifestations post-électorales initiées sur…

Agenda

«June 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930