Le nouveau lycée bilingue atypique de Mvomeka

vendredi, 25 septembre 2020 22:11 Stéphane Nzesseu

Le ministre des enseignements secondaires, Nalova Lyonga, a entériné la décision de transformation du lycée classique et moderne de Mvomeka et lycée Bilingue. Seulement, il nes’agit pas d’un établissement bilingue ordinaire.

 

Pour cette année académique 2020 / 2021 seules deux classes vont ouvrir dans ce qui constituera la section anglophone de ce nouvel établissement bilingue. Il s’agit des classes de Lower Sixth arts et la classe de Lower Sixth Sciences. C’est ce qu’on peut lire dans la décision n° 395/20 signée par Nalova Lyonga le 22 septembre 2020. Il est clair que pour cette année, les élèves de Mvomeka ne pourront pas commencer leur formation bilingue depuis la classe de première année du cycle anglophone.

Une décision administrative qui pose bien des questions sur l’objectif visé par ce bilinguisme du sommet de formation qu’inaugure e ministère des enseignements secondaires. Pourquoi commencer par le second cycle ? Et précisément par deux classes aussi importantes pour le second cycle pour la section anglophone.

 

On peut se dire que le ministère des enseignements secondaires a choisi d’anticiper sur la particularité de l’année scolaire qui s’annonce. En effet, les classes sont astreintes à un nombre maximal de 50 élèves par salle. Une disposition qui va créer un autre problème, celui de la disponibilité des salles de classes. Puisque les salles qui jusqu’ici connaissaient des effectifs pléthoriques de l’ordre de 100 à 150 élèves par salles, du fait de l’absence de quantité suffisante de salles de classes vont devoir être désengorgées. Or, il faudra absolument trouver de nouveaux espaces pour ces élèves. En espérant que la technique de mi-temps instituée permettra de résorber une partie du problème.

 

Pour ce qui est du lycée bilingue de Mvomeka, il nous revient que certaines populations se plaignent déjà de cette transformation du Lycée classique et Moderne en Lycée Bilingue. Pour celles-ci, le Lycée bilingue aurait dû venir avec de nouveaux bâtiments. Ils estiment que c’est un bilinguisme au rabais qui leur est ainsi offert. Ce d’autant plus que tous les enfants ne pourront pas entrer dans ce bilinguisme dès la première classe du secondaire. Ceci vient s’ajouter à un autre contentieux resté en travers de la gorge des populations de la contrée. En effet, il aurait dû se tenir dans la localité, les jeux Fenasco de cette année 2020. Mais, même s’ils peuvent comprendre que la COVID se soit mêlée, ils ne comprennent pas pourquoi depuis lors, les travaux de constructions des infrastructures sportives ne se sont pas poursuivis. Ce d’autant plus que les budgets étaient déjà débloqués et les travaux débutés. Tous attendent le 05 octobre pour voir si effectivement le lycée bilingue le sera vraiment.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Liliane N. Publié le mercredi, 28 octobre 2020 09:56
Marché des jeux sur Smartphone en Afrique: Le camerounais Kiro’o Games fait son entrée sur play store

Grâce à une opération de Crowfunding qui a conduit à la mobilisation d’une enveloppe de 190 millions de FCFA, la…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 23 octobre 2020 17:13
Riposte au Covid-19 : Le FMI salue la transparence du Cameroun dans l’attribution des contrats

Selon Mitsuhiro Furusawa le Cameroun a fait montre de transparence dans l’attribution des contrats aux entreprises, en rapport avec le…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.