Le MINHDU et l’OIT main dans la main pour la création des emplois à Bamenda et à Maroua

vendredi, 09 octobre 2020 00:50 Stéphane Nzesseu

Une convention de partenariat a été signée ce 08 octobre 2020 entre le ministère que dirige Célestine Ketcha Courtès et les responsables de l’Organisation Internationale du Travail.

 

La convention signée ce jeudi 08 octobre 2020 à Yaoundé entre le MINHDU et l’OIT porte sur les mécanismes de mise en pratique du « projet d’aménagement des infrastructures urbaines et de création d’emplois décents pour les jeunes dans les villes de Maroua et de Bamenda pour le renforcement de la paix et de la résilience socioéconomique ».

Il s’agit d’un projet de développement qui sera implémenté durant deux ans seulement. L’objectif, c’est contribuer au renforcement de la paix et de la résilience socioéconomique des populations des villes de Bamenda et Maroua. La méthode, la haute intensité de main d’œuvre (HIMO). Les bras des jeunes de ces villes vont servir à la réhabilitation et l’entretien des infrastructures urbaines. Les emplois que le ministère de l’habitat promet aux jeunes de ces deux villes c’est du travail de temporaire mal rémunéré et pour une durée de deux ans seulement.

« Le projet d’aménagement des infrastructures urbaines et de création d’emplois décents pour les jeunes dans les villes de Maroua et de Bamenda pour le renforcement de la paix et de la résilience socioéconomique », compte participer au retour à la paix dans la ville de Bamenda.

De plus, cette initiative arrive au moment où le Cameroun est en train d’implémenter un programme de reconstruction de la ville de Bamenda et de la région du Nord-Ouest après la guerre. Un chevauchement d’initiative qui bénéficiera certainement aux populations de la ville de Bamenda.

Mais le problème qu’on peut craindre c’est la capacité pour ces villes de mettre en œuvre ces projets en ce moment où la guerre n’est pas encore terminée. Mais aussi, la sincérité de la pérennité des emplois qui seront créés à l’occasion de la réhabilitation de ces infrastructures.

Cameroun-concours « Villes propres » : La commune de Limbe 1er remporte le premier prix

« Ce partenariat qui voit ainsi le jour, découle d’un financement de l’Etat camerounais, dans le cadre du programme C2d « capitales régionales », mis sur pied en collaboration avec l’Agence Française de Développement (AFD) et en partenariat avec les communes de Maroua (Extrême-Nord) et de Bamenda (Nord-Ouest) », précise le quotidien Le Messager édition du 08 octobre 2020. Des organisations qui accompagnent financièrement l’Etat du Cameroun dans ses programmes de développement.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Liliane N. Publié le mercredi, 28 octobre 2020 09:56
Marché des jeux sur Smartphone en Afrique: Le camerounais Kiro’o Games fait son entrée sur play store

Grâce à une opération de Crowfunding qui a conduit à la mobilisation d’une enveloppe de 190 millions de FCFA, la…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 23 octobre 2020 17:13
Riposte au Covid-19 : Le FMI salue la transparence du Cameroun dans l’attribution des contrats

Selon Mitsuhiro Furusawa le Cameroun a fait montre de transparence dans l’attribution des contrats aux entreprises, en rapport avec le…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.