11/06
Insécurité : « Le Cameroun a une longue expérience dans la gestion de ses crises…
11/06
Cameroun : 30% des décès maternels sont dus aux avortements clandestins
11/06
Hécatombe de la falaise de Dschang : Des familles toujours dans l'attente des corps
11/06
Cameroun - Minfi : Un imposteur empoche 333.600.000 Fcfa
11/06
Cameroun : Les Unes du vendredi 11 juin 2021
11/06
Financement de l’Entrepreneuriat Territorialisé : Les concertations se multiplient
10/06
Convention : Cimencam et trois structures publiques pour construire 2 000 logements
10/06
Nord : Oumarou Ousmanou porté au poste de président du Conseil régional après le décès…
10/06
Cameroun-Microfinance : Vision Finances double son capital à 4 milliards de FCFA
10/06
Région du Sahel : Macron annonce la fin de l’opération Barkhane
10/06
Lutte contre le Covid-19 : Une camerounaise met sur pied un nouveau traitement
10/06
Cameroun : Les biens de Pascal Monkam placés sous administration séquestre
10/06
Gifle contre Emmanuel Macron : L'agresseur condamné à 4 mois ferme avec mandat de dépôt
10/06
Organisation de la CAN 2021 : L’Algérie dément vouloir remplacer le Cameroun
10/06
Exploitation minière de Kana : Le responsable de China mining aurait tiré sur l’un de…
10/06
Mayo-Darlé : Les artisans exploitants des sables et graviers reçoivent du matériel d’exploitation
10/06
Journaux en kiosque ce 10 juin 2021
10/06
Lutte contre le terrorisme et l’insécurité : Les comités de vigilance du Mayo Danay équipés
10/06
CAN 2021 : Lady Ponce ne cesse de désapprouver l'hymne retenu pour la compétition
10/06
Kambele : Les activités minières suspendues

Insolite : Un détenu s'est fait passer pour Samuel Mvondo Ayolo

mardi, 11 mai 2021 13:50 Nicole Ricci Minyem

L’individu qui est incarcéré à la prison principale de Kondengui a, au cours des derniers mois usurpé l’identité de Samuel Mvondo Ayolo, directeur du Cabinet Civil à la présidence de la République du Cameroun, afin d’escroquer de fortes sommes d’argent. 

 

Parmi ses victimes, des hommes d’affaires, des personnalités affectées au sein des chancelleries et autres organisations rattachées aux Nations Unies ; les Forces de Maintien de l’Ordre ont mis la main sur le triste individu, alors qu’il tentait de soutirer de l’argent à Mohamed Bazoum, président de la République du Niger.

C’est grâce à une correspondance du Directeur du Cabinet Civil adressée au Délégué Général à la Sûreté Nationale que les pandores ont mené leurs enquêtes et ont découvert le pot aux roses.  

« Le 4 mai 2021, le Délégué Général à la Sûreté Nationale a été saisi par la Présidence de la République qui disait qu’il y a un numéro de téléphone qui a appelé le Chef de l’Etat nigérien en se faisant passer pour le directeur du cabinet civil et qu’il agissait sur instructions du Paul Biya - Chef de l’Etat Cameroun…

L’individu au bout du fil a prétendu que le Président de la République voulait parler avec son homologue nigérien. Le Président nigérien a cherché à vérifier et on s’est rendu compte qu’il ne s’agissait ni du directeur du cabinet civil, encore moins du Chef de l’Etat », a déclaré à la CRTV l’officier de Police judiciaire, Vincent de Paul Meva.

Multi récidiviste

Jacques Calvin Eyafa, âgé de 49 ans est incarcéré depuis Juillet 2019 à Kondengui, condamné pour des faits similaires. C’est là bas que les éléments de la Police Judiciaire se sont rendus et, ont retrouvé le téléphone que le bandit utilisait pour mener ses opérations. Confondu, il est directement passé aux aveux. En précisant par ailleurs qu’il « Attendait dans les prochains jours, un virement bancaire de 195 millions de francs CFA. Somme que devait lui verser une Organisation non gouvernementale américaine qu’il a réussi à duper… ».

Les prisons du Cameroun sont peuplées par les arnaqueurs de même acabit

Depuis l’avènement de Mtn et Orange money, ils ont affiné leurs techniques de vol et, sans aucun état d’âme, passent des journées entières à composer les numéros de téléphone au hasard, feignant quelquefois d’envoyer de l’argent à leurs éventuelles victimes.

Ceux qui sont crédules tombent encore dans des pièges aussi grossiers, tandis que d’autres, plus avisés savent exactement ce qu’il convient de faire lorsqu’ils reçoivent soient des messages, soient des appels venant des correspondants qui leurs paraissent suspects.

Présenté devant la presse ce Lundi, l’on a vu un individu qui certainement aurait suscité de la pitié s’il avait été rencontré au hasard des rues avec ses cannes ;  Et pourtant, il ne s’agit que d’un géni du mal, ayant fait le choix de s’en prendre aux nobles citoyens.

En rappel, l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (ANTIC) a annoncé avoir débusqué 3388 cas d’usurpation d’identité entre 2018 et 2019, dont de faux comptes de personnalités.

 

Nicole Ricci Minyem

 

Leave a comment

En campagne de paix dans la région du Nord-Ouest, l’une des deux régions anglophone en crise, le Premier ministre Joseph Dion Ngute…

Agenda

«June 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930