Infrastructures : Le pont sur la Sanaga sera livré en février 2020, selon le Mintp

lundi, 18 novembre 2019 08:38 Danielle Ngono Efondo

Samedi 15 novembre 2019, le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a présidé la « cérémonie de clavage des hourdis » de cet ouvrage bipoutre mixte (acier- béton) de 400 m de linéaire. Une étape importante qui annonce les finitions de cette infrastructure.

 

Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a présidé la « cérémonie de clavage des hourdis » du pont sur la Sanaga, samedi. Concrètement, il s’est agi d’associer deux parties du pont construites indépendamment. Une opération rendue nécessaire du faite de la technique utilisée : le « poussage du hourdis en béton armé ».

Considéré comme moins coûteux et rapide d’exécution, le poussage du hourdis en béton armé n’avait jamais été réalisé sur un pont d’une portée de 400 m. « Il a donc fallu construire l’ouvrage à partir de chaque rive du fleuve avant de procéder au clavage », a expliqué l’entreprise française Razel, en charge des travaux de cette infrastructure.

Ainsi, réalisée à 77,3%, le pont sur la Sanaga a été ouvert à la traversée des piétons au grand bonheur des populations riveraines. Ces dernières peuvent désormais se passer de pirogues et du bac pour aller d’une rive à l’autre.

Livraison du pont en février 2020

Selon le ministre des Travaux publics (Mintp), la livraison du pont, est attendu en février 2020. Toujours selon le Mintp, la construction de ce pont viendra soulager les populations camerounaises, car, « C’est un instrument qui rapproche les peuples. Nous gagnons près de 200 km de distance entre Yaoundé et Ngaoundéré, donc rapprochement entre les régions septentrionales et méridionales de notre pays ».

La mise en service, dans quelques mois, de cet ouvrage, d’un coût prévisionnel de 12,36 milliards de FCFA, permettra d’emprunter un parcours beaucoup plus direct (Yaoundé-Batchenga-Ntui-Yoko-Tibati-Ngaoundéré), long de 664,5 km, soit une réduction de distance de 178,5 km.

Le pont sur la Sanaga construit au lieudit Nachtigal, est un ouvrage d’une portée de 400 mètres répartis en sept travées de longueur variant entre  42 à 75 mètres. Les culées et piles sont en béton armé reposant sur les semelles superficielles. Elles  traversent un terrain rocheux altéré peu profond pour être ancrées dans le substratum rocheux constitué par un Gneiss fracturé. Les semelles sont posées sur un massifs de gros béton armé double face d’environ 1 mètre de hauteur. Le tablier est en structure mixte (Acier béton) constitué de deux poutres principales en acier recouvert par une dalle de compression en béton armé.

L’ouvrage a été dimensionné en tenant compte de la navigabilité du fleuve Sanaga. Le profil en travers de cet ouvrage présentera une chaussée de 2 fois une voie de largeur 3,50 m, avec des accotements de 1,50 m. pour ce qui est du profil en long, ce pont aura une déclivité moyenne de 6% de part et d’autre pour faciliter l’écoulement des eaux vers les gargouilles.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le mardi, 31 mars 2020 11:37
Cameroun : Une cinquantaine d’entreprises réfractaires à l’exploitation transparente des forêts

Ce sont plus de 50% des entreprises forestières au Cameroun qui traînent encore les pas dans l’appropriation du concept de…


Innocent D H Publié le lundi, 30 mars 2020 13:33
Incidences du Covid-19 : Les Etats de la Cemac souhaitent l’annulation de l’ensemble de leurs dettes extérieures

Brazzaville, la capitale du Congo a accueilli ce 28 mars 2020, la troisième session extraordinaire du Comité de pilotage (Copil)…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.