Garoua : Les criquets refont surface au grand bonheur des vendeurs et consommateurs

vendredi, 04 octobre 2019 15:42 Innocent D H

Consommés avec du couscous où accompagnés de la bière selon les préférences, des criquets abondent les rues et autres surfaces de vente dans la ville de Garoua. Ils sont vendus  à prix d’or et à des diverses quantités.

 

Les plateaux sur la tête remplis de criquets, des jeunes filles comme garçons qui vont d’un point à l’autre à la recherche des potentiels clients. Christine quant à elle a élu domicile au carrefour Yelwa près d’un débit de boissons pour vendre ses criquets frits. Des criquets qui proviennent d’un pays voisin. Selon Albertine Ngodo, assistante de Christine : « ça sort du Tchad. Il y a aussi les criquets ici, mais les gens ne mangent pas. C’est petit et c’est amer. Mais l’autre, c’est la bonne qualité et le sac, c’est à 120.000 FCFA ».

 

Un plat bien assaisonné est le résultat d’un travail de longue haleine d’après Albertine : « on trempe des criquets dans de l’eau chaude pour les laver.  On met dans le panier au soleil pour que ça sèche un peu.et après on met l’huile au feu avec les épices pour les faire frire».

Ces criquets sont vendus en détail dont les prix vont de 100f à 500f en fonction du tas. Une activité qui fait le bonheur de ces vendeurs qui parviennent à joindre les deux bouts.

 

Retombées de l’activité pour les vendeurs et satisfaction des consommateurs

Pour  Christine Ngodo : « il y a les gens qui prennent pour 5000 F, 1000 F ou 15000 F. Tout dépend de leur portefeuille. Certains viennent chercher pour manger avec la famille, d’autres pour des cérémonies comme amuses gueules ».

Un repas très appétissant pour les clients qui ne cachent pas leur satisfaction. Zourmba Edouard a les raisons qui lui poussent à consommer les criquets: « c’est bio et ça consomme des herbes. Et les herbes ne sont pas toxiques et on en trouve en ces criquets des vitamines qui sont bons pour l’organisme ». Et de poursuivre Dimicréo Robert : « quand vous prenez le criquet avec beaucoup de citron et du piment, ce qui est sûr, vous allez prendre 4 ou 5 bières sans vous saouler ». 

C’est avec un grand plaisir que les consommateurs continuent de déguster les saveurs de cet insecte herbivore à Garoua dans le Nord.   

 

Innocent D H

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.